Sud-Kivu: des agents de l’Assemblée provinciale en grève après réduction de leur salaire

0

Le personnel administratif de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu réclame l’harmonisation de son salaire qui venait d’être rabaissé sans qu’ils en soient préalablement informés.

Ce vendredi 14 juin 2019, les agents de l’hémicycle provincial ont initié un mouvement de grève en contestation à la réduction de 50% de leur salaire.

C’est depuis l’après-midi du jeudi 13 juin que la tension, à l’Assemblée provinciale, a pris de l’envol quand les agents devaient percevoir leur salaire mensuel.

Le personnel de l’hémicycle a été surpris de constater que, sans en être prévenu ni sans aucune explication, le salaire a été réduit de moitié.

En vue de faire entendre leurs revendications, les agents ont pris l’option d’entrer en grève afin de contraindre l’autorité de cet organe à trouver une solution immédiate et efficace, chose qui visiblement n’a pas été faite au courant de cette journée.

La situation sociale ne semble pas être au bon fixe au sein de l’Assemblée provinciale depuis un temps.

 

Une pléthore laissé par les anciens dirigeants

A l’Assemblée provinciale on explique qu’il n’ y aucun problème. En réalité, alors que les anciens dirigeants quittaient l’Assemblée Provinciale, chacun y a déversé des personnes sans respect des normes de recrutement. Ce qui a eu une incidence sérieuse sur le budget de l’administration surtout qu’aujourd’hui l’Assemblée provinciale fonctionne avec le montant avec 48 députés comme lorsqu’ils étaient à 36, explique-t-on à l’Assemblée Provinciale.

Pour une source, la nouvelle assemblée n’est pas l’ancienne sur tous les plans alors que des députés ont laissé des agents non reconnus par « le cadre organique » mis à la disposition des Assemblées par le ministère de l’intérieur.

« Comment des agents recrutés par complaisance peuvent-ils se plaindre pour une dotation du gouvernement provincial qui concerne les députés provinciaux et non les administratifs parce qu’on a été de bonne foi? » s’exclame un député provincial.

En gros, cette pléthore pose énormément problème à l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu car « ils sont le double de ceux qui doivent normalement travailler ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire