Sud-Kivu: Alain Mujinji (PPRD) qualifie le départ de Luc Mulimbalimba de “démission de la honte”

0

Alain Mujinji, cadre du parti du peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD au Sud-Kivu, a qualifié de “démission de la honte” le départ de l’ancien ministre de l’intérieur, Luc Mulimbalimba, du gouvernement provincial.

Pour lui les raisons évoquées par le ministre démissionnaire sont fausses mais soutient que son départ est un « bon débarras » pour booster l’action du gouvernement provincial.

« A première vue, nous n’avons pas cru à cette démission au regard de sa forme (avec un français approximatif), et son fond (où il a étalé ses 4 vraies fausses raisons de son départ). C’est peu après que la nouvelle a été confirmée et a par la suite alimenté l’actualité politique en province. A mon niveau, j’ai, à juste titre, apprécié une chose dans sa sortie de la honte, c’est celle de constater que “ce prototype de la médiocrité que la province ait connu” ait pris conscience que sa place n’était plus au sein de cette équipe gouvernementale des excellences, et a décidé, 6 mois après de céder sa place avant qu’il ne contamine cette équipe ambitieuse gouvernementale conduite par l’homme des situations difficiles, Me Claude Nyamugabo ».

Il conseille à l’ancien ministre de l’intérieur de quitter la politique et de faire autre chose.

« L’échec c’est l’occasion de tirer les leçons et d’évoluer…pour dire qu’il peut continuer sa vie ailleurs en tant qu’herboriste, comme la politique semble ne pas être son lot », soutient-il dans un ton plutôt ferme.

Comme beaucoup des cadres de la majorité et du PPRD, celui-ci appelle à l’unité autour du gouverneur du Sud-Kivu et de Joseph Kabila.

« C’est pourquoi par la même occasion, j’appelle toute la population du Sud-Kivu à se ranger derrière “L’homme des chantiers”, Me Claude Nyamugabo, qui fait montre, sur plusieurs plans, d’une volonté ferme de voir se développer désormais la province du Sud-Kivu, tout en s’inscrivant dans la dynamique du rajeunissement de la classe politique,tel que voulu par son excellence Joseph Kabila Kabange, président de la RDC”, conclut Alain Mujinji à Laprunellerdc.info.

L’ex-ministre provincial de l’intérieur, sécurité, décentralisation, affaires foncières et coutumières a démissionné de son poste le vendredi 8 juin dernier évoquant plusieurs raisons et notamment la difficulté de s’occuper efficacement de ses charges par manque des moyens de sa politique et la mainmise du gouverneur du Sud-Kivu dans ses attributions.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire