Sportissimo. CAN Egypte 2019: Qui détrônera Ndaye Mulumba du royaume des buteurs?

0

Le Sud-Africain Beni Mc Carthy avait failli inquiéter Ndaye de son vivant avec sept buts, à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Mali 2002, remportée du reste par l’Egypte devant l’Afrique du Sud. Deux ans après, le Nigérian Rashidi Yékéni avait à son tour tenté de se rapprocher du Sud- Africain, mais s’essoufflant à six buts, à la CAN 2004 en Tunisie, bien que le Nigeria eût battu en finale la Tunisie par deux buts contre un.

Egypte 2019 fait planer l’ombre du Congolais Pierre Ndaye Mulamba au royaume des buteurs. Lors de la neuvième édition de la phase finale de cette prestigieuse compétition de football en Afrique, ce talentueux, attaquant avait réussi à marquer neuf buts dans les rangs des Léopards de la République démocratique du Congo, Zaïre à l’époque, en 1974 en Egypte, et les Léopards étaient montés sur le podium du sacre pour la deuxième fois, après Addis Abeba, en 1968, en Ethiopie, grâce au but du bombardier Pierre Kalala Mukendi « Yaoundé ».

C’est en pleine compétition de cette CAN  égyptienne, lors du match opposant les Léopards de la République démocratique du Congo aux Warriors de Zimbambwé, que l’on s’est souvenu d’évoquer et d’observer une minute de silence en sa mémoire avant le match. Il y a lieu de rappeler que Ndaye Mulamba dit Mutambala (fantôme) venait de tirer sa révérence en décembre 2018, en Afrique du Sud, où il était en soins médicaux, s’en allant avec son record de neuf buts qui le consacre jusqu’à jour le meilleur buteur de la CAN. La Confédération africaine de football (CAF) devrait instituer le trophée de meilleur buteur en son nom.

Ce trophée susciterait l’émulation aux chasseurs des buts pour en arriver à l’égaler et pourquoi pas le détrôner. Celui qui réaliserait cet exploit verra à son tour le trophée rebaptiser en son nom. Une véritable motivation pour atteindre et dépasser ce record demeuré inégalé. Soulignons que Ndaye a perdu sa vélocité d’attaquant exceptionnel après son exclusion de la Coupe du monde de football, en 1974, en République Fédérale d’Allemagne lors du match du groupe Ecosse/Zaïre (RDC) : 2-0. Il sied de rappeler qu’en 1994, à la dix-neuvième phase finale de la CAN en Tunisie, il fut l’invité d’honneur de la CAF en reconnaissance de ce record de meilleur buteur, sur demande de l’Association francophone de la presse sportive, présidée par Pierre Albert Ntumba-wa-Ntumba, avec l’appui de la Fédération congolaise de football association, sous la présidence de Kabanga Babadi et du secrétaire général Tambwe Musangulu. Pierre Kibambe Somwe Issa, Jean-Claude Lomboto, Pascal Likana, Kabulo Mwana Kabulo, Mukaku Kalabi et Nila Mbungu savent un peu plus. L’institution de ce trophée est une impérieuse nécessité pour susciter les élans gloutons vers les buts, de manière à rester dans l’histoire de la CAN et de la CAF pour le successeur du Congolais Ndaye.

 

 

		

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire