Souvenirs : Brazzaville rend hommage au général Charles de Gaulle

0

Le dimanche 18 juin 2017, les autorités congolaises et l’ambassade de France ont organisé une cérémonie relative à la commémoration de l’appel du 18 juin 1940 lancé depuis Londres par le général de Gaulle.

Pour honorer la mémoire de l’illustre disparu, le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, l’ambassadeur de France, Bertrand Cochery, la maire de l’arrondissement 2 Bacongo, Simone Loubienga et le président de l’office national des anciens combattants ont déposé chacun une gerbe de fleurs devant le square du général de Gaulle érigé dans l’enceinte du lycée Savorgnan de Brazza.

L’appel du général de Gaulle lancé le 18 juin 1940 à Londres sur les ondes de la BBC avait pour but immédiat de rassembler derrière lui les Français présents sur le territoire britannique, et plus largement de les pousser à la résistance à l’ennemi, « pour que la flamme de la résistance française ne s’éteigne pas ». Ensuite, il demande aux soldats, mais aussi aux ingénieurs et ouvriers spécialisés dans l’armement de le rejoindre à Londres.

Dans un extrait du discours restitué au cours de la cérémonie par un ancien combattant, le général de Gaulle appelle à la résistance, invitant les Français à refuser la défaite et à combattre en ces termes: « moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi ». Et de conclure, « quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ».

Dans ses mémoires de guerre, le général décrit également les circonstances qui ont entouré son appel de Londres par radio car il a quitté la France qui est à moitié envahie par les Allemands.

Rappel : le 16 juin 1940, suite à la démission du président du Conseil, Paul Reynaud, le général de Gaulle décide de partir le lendemain pour l’Angleterre afin de poursuivre le combat. Accompagné de son aide de camp, le lieutenant Geoffroy de Courcel, il s’installe provisoirement dans un appartement au centre de Londres et y rédige le texte de l’appel qu’il prononce le 18 juin 1940, vers 20 heures.

Pour de Gaulle, la France a des atouts nombreux : elle dispose d’un vaste Empire colonial, d’un allié encore en guerre (le Royaume-Uni), ainsi que du soutien de l’industrie des Etats-Unis (qui rentrera finalement dans le conflit le 8 décembre 1941).

L’hommage de Brazzaville au général de Gaulle a été marqué par la décoration de quatre combattants au titre de la reconnaissance de la nation.

 

 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire