Soupçons de corruption : une honte pour les députés de l’UDPS et les assemblées provinciales (Peter Kazadi)

0

Peter Kazadi, cadre de l’UDPS et député provincial de la ville de Kinshasa affirme que l’affaire des soupçons de corruption évoquées lors de l’élection des sénateurs est une honte non seulement pour le parti mais également pour toutes les assemblées provinciales du pays.

« Je partage cette responsabilité avec d’autres qui n’ont pas voulu obéir au mot d’ordre du parti. Et lorsqu’on nous taxe des corrompus, je crois que c’est avéré. Parce que nous les députés provinciaux de l’UDPS, nous sommes élus sur la liste de l’UDPS par les membres de l’UDPS. On nous donne la liste des membres du parti pour faire d’eux des sénateurs pour le compte du parti, nous choisissons de voter ailleurs. Cela suppose qu’il y a eu corruption au départ. C’est une situation déplorable. C’est une honte non seulement pour nous membres de l’UDPS, mais aussi pour l’ensemble de l’assemblée provinciale », indique Peter Kazadi.

Sans affirmer qu’il y a corruption, le député de l’UDPS a constaté que certains faits poussent à croire qu’il y a eu corruption.

 « Je ne peux pas affirmer, dire qu’il s’agit de la corruption. Mais je constate qu’ils n’ont pas respecté la ligne du parti. Il y a des soupçons dans ce cas-là. Puisqu’au parlement, j’ai entendu dire qu’il y avait des gens qui distribuaient de l’argent pour être élus : 30 000 USD, 20 000 USD ou 50 000USD. Lorsque quelqu’un vote parce qu’il a reçu de l’argent, je pense que ça peut être assimilé à la corruption » commente Peter Kazadi.

Lui, par contre, affirme avoir suivi la ligne du parti :

« J’ai voté pour les candidats de l’UDPS. Il y a trois personnes qui ont voté. Parmi les trois, moi je suis là-dedans ».

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire