Soudan : Le Conseil de sécurité proroge l’application des sanctions au Darfour

0

La paix et la sécurité internationales sont toujours menacées dans la région, d’où la prorogation de l’application des sanctions jusqu’au 12 mars 2019.

La décision a été adoptée à l’unanimité des quinze membres et consignée dans la résolution 2400 (2018). Le Conseil de sécurité des Nations unies s’est engagé à examiner régulièrement les mesures au Darfour, en lien avec l’évolution de la situation sur le terrain, et en tenant compte des recommandations du groupe d’experts, chargé de rédiger des rapports périodiques.  
Le prochain  rapport sera remis au Conseil de sécurité au plutard le 18 août. Et le rapport final au plus tard le 12 janvier 2019. Le mandat du groupe d’experts est d’appuyer les travaux du Comité des sanctions, chargé de surveiller l’application de l’embargo sur les armes, l’interdiction de voyager et le gel des avoirs imposés  « à toutes les parties à l’Accord de cessez-le-feu de N’Djamena et tous autres belligérants ». 
La situation dans les cinq Etats du Darfout se serait considérablement améliorée au cours des derniers mois, selon le représentant du Soudan. Ceci grâce aux efforts conjoints de son gouvernement, de l’opération de l’Union africaine et des Nations unies  au Darfour et des partenaires humanitaires, a-t-il précisé. Ce qui l’aurait poussé à plaider en faveur de la levée des sanctions du  Conseil  de sécurité à son pays. Pour lui, on devrait mettre fin au mandat du groupe d’experts « de manière graduelle », a-t-il martelé. 
Le régime de sanctions n’a plus raison d’être, selon lui. Il appelle donc les groupes rebelles à rejoindre la table des négociations. 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire