Somalie: Un grand risque de famine dû à la sécheresse, alerte l’ONU

0

Victime d’une des pires sécheresses depuis des décennies, la Somalie fait face à un important risque de famine. C’est le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires, Mark Lowcock, qui a lancé l’alerte ce mercredi.

« Les prévisions pour la saison des pluies […] vont se traduire par l’une des pires sécheresses survenues au cours des trente-cinq dernières années », souligne le responsable dans un communiqué. D’ici à septembre, 2,2 millions de personnes risquent la famine.

Un manque de financement pour aider les Somaliens

De plus, environ 3,2 millions de personnes risquent d’avoir des difficultés à s’approvisionner en nourriture. L’ONU a débloqué en urgence 45 millions de dollars pour aider la population en eau et en nourriture, en Somalie et dans certaines régions de l’Ethiopie et du Kenya.

En 2019, la sécheresse s’est développée plus vite que ce qui avait été constaté ces dix dernières années. Entre octobre et décembre dernier, les pluies avaient été moindres que par le passé. « Les communautés déjà touchées par les sécheresses passées sont de nouveau confrontées à la faim et à la pénurie d’eau, accentuant leur vulnérabilité aux maladies mortelles contagieuses », précise le responsable de l’ONU.

Selon Mark Lowcock, les agences humanitaires somaliennes sont déjà dépassées et manquent de financements. L’ONU a besoin d’1,09 milliard de dollars cette année pour l’aide à apporter à la Somalie, mais seulement 22 % de cette somme ont été obtenus. La Somalie a déjà connu deux famines meurtrières en 1992 et 2011 pour cause de sécheresses, exacerbées par le conflit secouant le pays.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire