Solidarité : des donateurs au chevet des personnes du troisième âge

0

La Caritas Sainte-Anne, en collaboration avec le colonel Rémy Ayayos Ikounga, a organisé une collecte de fonds et de vivres, le 3 octobre à Brazzaville, pour soulager les peines des personnes âgées de l’hospice Paul-Kamba.

« Notre foi agissante en tant que chrétien nous oblige à nous soucier des personnes fragiles, défavorisées par certaines circonstances de la vie », a déclaré le colonel Rémy Ayayos Ikounga, mécène des œuvres philanthropiques, à l’occasion de la collecte de fonds et des vivres. La 28e Journée internationale des personnes de 3e âge, normalement commémorée le 1er octobre de chaque année, a été diférée au 3 octobre.

Plusieurs donateurs et bienfaiteurs ont fait preuve d’altruisme en assistant ces vieillards dans le besoin. « Chers donateurs, vous vous investissez sans compter pour les pauvres. Sans vous, nous ne pouvons en aucun cas accomplir notre œuvre caritative », a indiqué le président de la Caritas Sainte-Anne, Jean-Marie Baboungou-Poaty, saluant l’élan de cœur de ceux qui sont venus au chevet de ces personnes de troisième âge.

Les donateurs ont eu droit à une visite guidée de l’hospice Paul-Kamba pour toucher du doigt les réalités de cette maison d’accueil qui n’est pas seulement un hospice d’hébergement des vieillards abandonnés mais aussi un centre qui ravitaille en vivres les pauvres, les démunis, les personnes vulnérables, selon Jean-Marie Baboungou-Poaty. Il a, par ailleurs, remercié l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo-Assistance, qui ne cesse de les accompagner dans la prise en charge sanitaire et funéraire des pensionnaires internes depuis près de deux décennies. Tout comme le colonel Rémy Ayayos Ikounga qui a significativement contribué à l’amélioration du cadre de vie de ces pensionnaires en reconstruisant et en rééquipant l’hospice Paul-Kamba.

L’abbé Serge Armand Kiyindou, curé-recteur, a exhorté à la reconnaissance sans condition de ceux qui ont donné la vie, puisqu’il a également évoqué des témoignages àtravers lesquels certains enfants abandonnent leurs parents sans raison valable. 

Légendes et crédits photo : 

Les donateurs en compagnie des personnes du troisième âge / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire