Soirée des Awards du gospel : vingt-cinq prix décernés aux artistes musiciens et autres personnalités

0

A l’occasion de la célébration des deux ans de l’émission « Studio 210 » diffusée sur la chaîne nationale, Télé Congo, son animateur, Ed Chevry Diazza, a primé tous ceux qui se sont illustrés de 2015 à 2017. La cérémonie de remise des récompenses a eu lieu respectivement à l’Institut français du Congo (IFC) et au Centre national de la radio et télévision (Cnrtv).

Soirée des Awards du gospel : vingt-cinq prix décernés aux artistes musiciens et autres personnalitésEd Chevry Diazz, initiateur des récompenses, a expliqué que son émission « Studio 210 » qui célèbre ses  deux ans, a une durée de 3h30. 80%  de ce temps est consacré à la religion, la spiritualité, les paranormales, la culture et tradition africaines, et 20%  au socioculturel, à la politique et l’économie. « Au préalable, je suis l’initiateur d’un festival dénommé Brazza Awards qui aura lieu en 2018. Or, dans les Awards, nous avions vu qu’il y a un temps vide, d’où, nous avions profité de cet anniversaire pour primer ceux qui se sont illustrés de 2015 à 2017. Il y a eu des critères pour primer ces gens-là. Les prix Studio 210 sont considérés comme une édition inaugurale. C’est en décembre 2018 que ces prix vont poser les bases, parce qu’il y a un manque en ce qui concerne le gospel … », a-t-il déclaré.

A propos des critères, il s’est agi, entre autres, de la participation des artistes à l’émission; la qualité de leurs albums ; la popularité, etc. Ce sont ces critères qui ont permis de définir le meilleur artiste masculin ou féminin entre 2015-2017 et également des votes à titre consultatif. C’est le cas de « Optimum cantor» attribué à un maître choriste, le maestro Ambroise KwazambiToku, a précisé Kristy Sita du département de la communication.

A l’IFC, la soirée a été consacrée aux awards du gospel. Ont été primés: Meilleur groupe: groupe Emmanuel ; Révélation : sœur Bénie Chicane ; Grande activité gospel : Chœur des Séraphins ; Best of the clip :Libala de la chorale Mayangui 46 ; Chanson populaire : NgungaNzambi (Stevi Mi) ; Meilleur album : Chorale Mayangui 46 ; Meilleure chorale : Chorale Mayangui 46 ; Optimum condor : Ambroise Kwazambi Toku ; Icône du gospel : Les bons Bergers (Pointe-Noire), sœur Clémence Avounou, frère Jean Sylvain Akouala, Papa Beni Roy, Belle Agniélé ; Artiste masculin : DhanKendricks Massamba ; Artiste féminin : Maman Crédo MalelaNkouka.

Révélation Studio 210, la sœur Bénie Chicane a remercié Jésus-Christ de Nazareth qui lui a permis d’avoir ce prix, tout en promettant de ne pas dormir sur ses lauriers. « Je ne baisserai pas les bras, mais je travaillerai encore davantage », a-t-elle promis.

Soirée des Awards du gospel : vingt-cinq prix décernés aux artistes musiciens et autres personnalitésAprès avoir reçu le prix « Optimum condor », Ambroise Kwazambi Toku, compositeur, chef de chœur, formateur, opérateur culturel de la République démocratique du Congo (RDC), s’est dit touché.« Moi qui viens de Kinshasa en  RDC, je le prends avec beaucoup de modestie, sachant qu’il y a beaucoup de chefs de chœur en Afrique. Ce que notre ami Ed Chevry Diazz a fait, c’est impressionnant, me touche et m’interpelle, parce que nous sommes en train de nous battre pour que le mouvement chorale en Afrique puisse s’enrichir et évoluer comme c’est le cas sur la scène internationale actuellement », a-t-il indiqué. Il a reconnu que dans l’ensemble, les chorales sont en perte de vitesse, même si certains groupes essaient de faire mieux.

Par ailleurs, dans les catégories tous azimuts, notamment ceux qui venaient à 90% à l’émission, les prix ont été décernés au Cnrtv aux récipiendaires ci-après :

Le Prix Grand débat, remis à Bilampassi (Ngunza message) ; le Prix Leadership et management est revenu à Alphonsine Atta, présidente de la chorale Le Chœur des Séraphins ; le Prix Grand-mécène a été attribué à Léon Alfred Opimba, ancien ministre, actuellement premier vice-président de l’Assemblée nationale ; le Prix Elite est revenu à Giresse Akono ; le Prix Arts et âme, à Kevin Mbouandé-Mbenga, président du groupe Patrouille des stars ; le Prix Diplomatie est octroyé à l’ambassade de Chine ; le Prix Culturae figuras, décerné à Hugues Gervais Ondaye ; le Prix Best compagny à l’ARPCE ; le Prix Ecclésia remis au pasteur Gustave Ambendzé pour son engagement et son leadership au service de l’évangélisation et la pertinence des thématiques au sein de son centre évangélique ; le Prix Dialogue Inter-religieux décerné à Saeed Ahmad de la communauté musulmane ; le Prix Révélation à Justin Miyoumouna, enseignant de philosophie de par sa formation, pour son livre assez atypique, pertinent par les sujets abordés intitulé Pour une démocratie sans partis politiques. Un essai de 154 pages dans lequel il pense qu’il faut repartir à la démocratie originelle où le pouvoir était donné réellement au peuple. Car pour lui, les partis politiques font obstruction à la volonté populaire.

Soirée des Awards du gospel : vingt-cinq prix décernés aux artistes musiciens et autres personnalitésLe Prix du Public, a été donné au Dr Boris Mbota. « J’ai fait tout ce qui était dans la mesure du possible pour rendre quelqu’un heureux, et j’ai compris que je suis aussi aimé. Ceux qui ont décidé que je puisse recevoir ce nouveau prix m’ont rendu aussi heureux ce matin », s’est-il réjoui, à la réception de sa distinction. Le Prix Kemit qui renvoie à la race africaine a été décerné à maître Waka, manipulateur des esprits.

L’un des applaudimètres de la cérémonie, maître Waka a exprimé sa satisfaction après la réception de son prix. « Je crois que ce qui a plus marqué les organisateurs de cette activité, le directoire du Studio 210, c’est cette thématique, ce concept de la trigomie que j’ai eu à créer, parce que jadis, il était prohibé qu’un charlatan, un tradi-praticien puisse aller à l’église ; tout comme il était interdit aux chrétiens d’aller chez les charlatans. Mais partant de ce concept de la trigomie, j’ai cassé les bornes. Aujourd’hui, j’ai démontré que la tradition, la magie et la spiritualité ne pouvaient plus rentrer en antagonisme, parce qu’ils ont un même rôle, celui d’aider l’homme et l’humanité », a-t-il martelé.

Notons que Studio 210 est un programme qui, depuis octobre 2015, s’est imposé dans le paysage médiatique congolais et continental comme plateforme idéale d’informations, de débat et de promotion des grandes problématiques liées au paranormal, aux religions, à la spiritualité ainsi qu’aux cultures et traditions des sociétés- surtout africaines. Dès sa création, cette émission a reçu des éminences grises et illuminées de tous les domaines. Hommes d’église, hommes politiques, mystiques, écrivains, libre penseurs, philosophes, artistes musiciens, peintres, comédiens, jongleurs, athlètes, slammeurs, etc.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le maestro Ambroise Kwazambi posant avec l’initiateur de l’émission Studio 210 Ed Chevry Diazz Photo 2 : Les récipiendaires Ambroise Kwazambi, Alphonsine Atta et Hugues Gervais Ondaye Photo 3 : Photo de famille des récipiendaires

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire