Sécurité alimentaire : le PAM veut faire du Congo un pays sans malnutrition

0

La directrice régionale de l’agence onusienne, Lola Castro, a donné l’information, le 15 mars à Brazzaville, à l’issue d’un échange avec le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Roland Bouity Viaudo. Elle estime que le pays regorge des atouts et potentialités agricoles qui peuvent faire que la population ne connaisse pas la famine.

Pour relever le défi de la malnutrition, la responsable régionale du Programme alimentaire mondial (PAM) a décliné quelques stratégies techniques et pratiques que son institution compte mettre en œuvre pour atteindre cet objectif. Dans son processus, cette agence de l’ONU commencera par soutenir à nouveau le programme de cantines scolaires.

Un projet que le PAM pilote depuis quelques années déjà, destiné à alimenter les établissements scolaires en denrées alimentaires de première nécessité, en vue de permettre aux élèves de manger suffisamment dans leurs écoles afin de bien suivre les cours en classe.

« Avec le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, nous avons échangé sur le programme que le PAM a mis en place depuis le mois de janvier, un nouveau programme au Congo qui s’étendra sur cinq ans. Ce programme-pays contient des projets spéciaux visant à promouvoir la production locale. Nous avons aussi parlé des cantines scolaires dont l’objectif est de fournir les établissements scolaires en denrées de première nécessité afin que les élèves mangent à leur faim et étudient dans de bonnes conditions », a souligné la directrice régionale du PAM, Lola Castro.

Dans le cadre de cet appui, le PAM entend aussi soutenir les producteurs agricoles privés locaux, dans l’optique de leur permettre d’accroître leur production et renflouer le marché national en denrées alimentaires. Sur le terrain, a précisé le représentant du PAM au Congo, Jean Martin Bauer, cette institution soutient déjà plus de cent petits producteurs agricoles dans le pays.

Le PAM a aussi commencé à racheter de l’huile produite par les opérateurs agricoles locaux dans les départements du Kouilou, de la Bouenza et dans la Sangha pour les encourager dans ce sens. Dans son programme d’activités, a-t-il renchéri, le PAM va aussi réhabiliter environ 94 km de pistes rurales dans le département du Pool. Un projet initié pour faciliter l’évacuation des denrées. De même, il va réhabiliter des étangs piscicoles d’une vingtaine de groupements.

« J’ai séjourné dans les départements du Pool et de la Bouenza. Là-bas, les hommes et les femmes produisent le haricot de très bonne qualité. Au Congo, nous n’avons pas noté des cas de malnutrition aigüe, plutôt de malnutrition chronique. Nous devons résoudre ce problème maintenant afin de faire du Congo un pays sans faim, sans malnutrition », a conclu Lola Castro.

Légendes et crédits photo : 

1-Une vue d’une bananeraie/ Adiac
2-Quelques tubercules de manioc / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire