Secteur pétrolier : léger fléchissement des prix des hydrocarbures produits au Congo

0

Réunis le 18 juillet à Pointe-Noire, les acteurs du secteur pétrolier ont constaté que les prix des hydrocarbures produits au Congo ont connu une légère baisse au cours du deuxième trimestre de cette année, contrairement au dernier trimestre de 2017.

Secteur pétrolier : léger fléchissement des prix des hydrocarbures produits au Congo Conformément à cette rencontre, les moyennes trimestrielles des prix fixés des hydrocarbures produits au Congo, arrêtées au cours de la réunion des prix du deuxième trimestre 2017, en dollars par baril, se présentent comme suit : Djéno Mélange 48,8 ; Nkossa Blend 48,7 ; Yombo 44,0 ; Nkossa Butane 34,3 ; Nkossa propane 24, 0. Les moyennes des différentiels des prix des bruts congolais, en dollars par baril, sont les suivantes : Djeno mélange -0,9 par rapport au Brent daté ; Nkossa Blend -0,8 par rapport au Brent daté ; Yombo -6,2 par rapport au Brent daté ; Nkossa Butane 6,0 par rapport au butane North West Europe. Nkossa Propane -1,9 par rapport au Propane Mont Belvieu. La moyenne trimestrielle des prix au deuxième trimestre 2017 est de 48,2 dollars par baril, pour un différentiel de -1,0 dollar par baril.

Clôturant les travaux de cette réunion, le ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Thystere Tchicaya, a expliqué que la question relative à la fixation des prix des bruts demeure une priorité. Il a rappelé qu’au cours du 1er trimestre 2017, la tendance des cours de pétrole s’était stabilisée entre 50 et 60 dollars de baril comme au 4e trimestre 2016.  À l’évidence, cette tendance a fléchie de plus de 10% au cours des trois dernières semaines du deuxième trimestre 2017, avec un baril de pétrole qui s’est établi sous la barre des 50 dollars US pour une moyenne à 46 dollars US.

Ce fléchissement est essentiellement dû à un accroissement des stocks américains, avec un bon de production de près de 548 000 barils par jour depuis la fin du mois de décembre 2016 et de la forte augmentation, depuis le début de l’année, du nombre d’appareils de forage sur le marché. « Selon certains analystes, le baril de Brent ne devrait pas dépasser 60 dollars en 2017 avec une forte probabilité de s’établir autour de 57 dollars en moyenne, à la faveur d’un rééquilibrage du marché mondial. Au niveau de la loi, la rédaction des textes d’applications relatifs au code des hydrocarbures suit son cours, avec en filigrane plus de clarté et la levée des différentes difficultés administratives et juridiques dans l’intérêt de tous les acteurs économiques qui opèrent dans le secteur des hydrocarbures. À l’instar de l’année 2016, 2017 est une année difficile. Mais, au regard de l’évolution du contexte internationale et des prévisions de hausse de production annoncée par la République du Congo, cette année peut être considérer comme une année charnière qui devrait permettre, grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs, une embellie à court terme », a déclaré le ministre. Notons que ce comité de prix a été organisé par la société Chevron Overseas Congo.

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: photo de famille de la cérémonie

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire