Secteur bancaire : un coup de projecteur sur les principaux établissements de crédit

0

Selon une récente enquête du Conseil national de crédit (CNC), en août de cette année, la BGFI Bank est la première banque du Congo en termes d’encours crédits et de dépôts. Elle devance de loin La congolaise des banques (LCB) et le Crédit du Congo.   

La place bancaire du Congo est durement affectée par la crise économique et financière provoquée par la chute brutale des prix du pétrole. Néanmoins, les banques locales se sont montrées résilientes, maintenant leurs principaux équilibres financiers. Celles-ci constituent l’une des clés de sortie de crise, d’après le CNC qui regroupe le gouvernement, la Banque des Etats de l’Afrique centrale et des partenaires.

Avec 31,76% de part de marché, la filiale congolaise BGFI devance LCB (13,9%) et le Crédit du Congo (11,31%) en termes de créances sur l’économie. Par rapport aux résultats du mois de juillet 2018, la BGFI a perdu -0,17% de part. Par contre, les deux autres banques ont gagné des parts, soit +0,22% pour le Crédit du Congo et +0,07 pour LCB.  

Au niveau des dépôts bancaires, avec ses 24,77% de part de marché, BGFI est placée loin devant le crédit du Congo et LCB qui détiennent respectivement 13,18% et 12,59%. Si du côté de BGFI et Crédit du Congo les dépôts connaissent une légère baisse, par rapport au précédent mois, LCB a enregistré une hausse de +0,18% sur ses dépôts.

Mais les banques locales proposent les crédits à court terme contre les prêts à moyen ou long terme. Selon la liste des parts de marché des établissements de crédits, sur les onze établissements que compte la place du Congo, la filiale congolaise du groupe chinois BSCA, avec 88%, est l’unique banque qui facilite les crédits à moyen terme, soit de deux à sept ans. BSCA qui vient d’intégrer le marché local a su s’adapter, avec 5,7% de part de créances sur l’économie, surclassant certaines banques.

   

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire