Santé : réflexion sur la couverture sanitaire universelle en RDC

0

 Le sujet a été au centre de la conférence  tenue à  Kinshasa, relative au Financement basé sur la performance (FBP), l’achat stratégique et la Couverture sanitaire universelle (CSU).

La conférence a été organisée avec l’appui du FBP de la Banque mondiale, en collaboration avec le Programme de développement du système de santé en RDC. Elle a permis aux participants d’identifier les facteurs exogènes et endogènes qui limitent la mise en œuvre de la CSU et de réfléchir sur des solutions et des actions concrètes en vue  d’en prévoir un suivi des résultats. Cette rencontre a aussi permis aux participants de partager les expériences dans la mise en œuvre de la CSU, de l’achat stratégique et du FBP en analysant les défis et perspectives pour aboutir  à un agenda d’action commun de la CSU pour la mère et l’enfant.

Pour le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga, cette conférence a posé le jalon de la vision forte de l’achat stratégique en vue de la CSU pour la mère et l’enfant. ll a félicité tous les partenaires pour le développement d’une approche d’intelligence collective dans le renforcement du système de santé. Par ailleurs, le ministre a rassuré les participants de l’engagement du gouvernement dans la  recherche  du bien-être de tous les Congolais en vue d’aller vers la CSU, dont l’un des piliers est l’amélioration des mécanismes de financement du système de santé d’ici à 2030. La majorité des concitoyens, a reconnu le ministre Oly Ilunga, n’arrive pas encore à jouir effectivement de ce droit à cause de nombreuses contraintes et barrières financières. Des conséquences logiques de l’absence d’un système de protection sociale couvrant le domaine de la santé.

Pour sa part, le directeur exécutif de l’AAP/Sud-Kivu, Pacifique Mashagalusa Salongo, a rappelé les expériences du financement basé sur la performance développées principalement dans cette  province, avec l’appui de l’ONG Cordaid et qui se sont étendues dans les provinces du Nord-Kivu, les deux Kasaï et le Katanga.

Cette conférence, notons-le, a réuni les décideurs politiques, les experts, les  représentants des partenaires techniques et financiers, les acteurs des partenaires privés, les organisations de la société civile et les acteurs du terrain.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire