Santé publique : une campagne de vaccination combinée rougeole-rubéole en vue

0

Du 18 au 24 octobre, la vaste opération sera réalisée dans plusieurs départements. La rougeole, la rubéole et la poliomyélite sont ciblées.

En cette année 2018, il faut renforcer davantage le taux national de couverture vaccinale, a indiqué le médecin-chef du Programme élargi de vaccination (PEV), le Dr Alexis Mourou Moyoka, lors de la réunion du Comité de coordination inter-agence de ce programme, le 9 août à Brazzaville. Une campagne de vaccination est donc en vue. S’agissant de la poliomyélite, les zones à risque ont été définies. Likouala, Bouenza, Pool, Brazzaville, Lékoumou, Cuvette ouest, Mossaka-Loukoléla, Madibou, Makotimpoko, Mpouya.

Dans ces lieux, les journées locales de vaccination combinée rougeole-rubéole  seront organisées. « Nous devons relever le niveau des zones à faibles performances en termes de couverture vaccinale », a indiqué Alexis Mourou Moyoka.

La tranche d’âge concernée est de 9 mois à 15 ans. Selon le médecin-chef du PEV, un minimum de fonds opérationnels devrait être débloqué dans les délais raisonnables.  À partir du 18 août, le processus doit être déclenché pour que les étapes de préparation ne soient pas bâclées et qu’au mois d’octobre, la campagne de vaccination soit une réussite pour le bien-être de la population.    

En dehors de la campagne de vaccination, le Comité de coordination inter-agence du PEV et les partenaires comme l’Organisation mondiale de la santé et l’Unicef ont également échangé sur le plan de transition de l’Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation dit Gavi, dont le Congo est sorti de l’éligibilité.  Cette Alliance voudrait donc se rassurer que le plan de transition conservera les acquis de son accompagnement du pays pendant plusieurs années en matière de vaccins.

En rappel, le PEV a été créé en 1981 pour relever le défi de la couverture vaccinale nationale. Par ailleurs, le Comité de coordination inter-agence de ce programme a pour vocation d’approuver le plan d’action du PEV, de coordonner les interventions entre différents partenaires de la vaccination et le ministère de la Santé, développer auprès de toutes les instances un plaidoyer permanent en faveur de la vaccination, de mobiliser les ressources en garantissant une gestion transparente de ces ressources au profit du PEV. 

Légendes et crédits photo : 

Le présidium des travaux / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire