Santé publique : un don de la Chine pour renforcer la lutte contre le paludisme

0

L’ambassadeur chinois, Ma Fulin, a mis à la disposition du ministère de la Santé et de la population deux cent mille cartons d’antipaludiques pour lutter contre la pathologie qui figure parmi les premières causes de mortalité maternelle et infantile au Congo.

Le paludisme est à l’origine de 52,8 % de consultations externes pour les enfants âgés de moins de 5 ans et 44,1%  d’hospitlisations pour la même tranche d’âge. Le taux de décès dû à cette maladie au niveau des hôpitaux est quant à lui chiffré à 28%. Une réalité qui a poussé la Chine à mettre la main à la pâte pour aider le Congo à contrer la maladie.  «Nous espérons que ce don servira au renforcement des capacités du gouvernement à lutter efficacement contre le paludisme », a indiqué le diplomate chinois.

Pour sa part, la ministre de la Santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo, a souligné que le don de la Chine est une preuve de consolidation de sa coopération avec le Congo en matière de santé. Elle a, par ailleurs, reconnu que le geste de l’ambassade de Chine dans le secteur sanitaire n’est pas le premier du genre.

En mettant un échantillon des kits de médicaments à la disposition du directeur de la pharmacie et des médicaments, Boniface Okounga, la ministre a assuré que le don sera utilisé à bon escient pour que la population en tire le plus grand profit.

Légendes et crédits photo : 

L’ambassaseur se Chine remettant un échantillon du don à la ministre de la Santé et de la population

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire