Santé publique : le paludisme demeure une préoccupation majeure dans différentes communautés

0

Le constat a été fait par le représentant du Rotary international, au terme de la seconde phase de la campagne d’actions sanitaires menée du 3 au 12 juin, dans les sous-préfectures d’Etoumbi et Mbomo, dans le département de la Cuvette ouest.

La campagne d’actions sanitaires du Rotary dans la Cuvette ouest s’est déroulée pendant plus de sept jours. Les Rotariens et les équipes médicales locales ainsi que celles venues de Brazzaville et d’Ewo, chef-lieu du département, ont gratuitement administré divers soins de qualité à la population d’Etoumbi et de Mbomo ainsi que celle habitant d’autres localités voisines.

La commune urbaine d’Etoumbi a marqué la première étape de cette phase qui a permis à la délégation du Rotary de refaire des dons de médicaments aux centres de santé, alors que les femmes enceintes et allaitantes ont bénéficié de moustiquaires imprégnées. Ces dons ont suscité les remerciements du sous-préfet d’Etoumbi, Ndinga Landzé, à la délégation du Rotary.

Mbomo, dernière étape de la campagne

Mbomo-centre a constitué le clou de cette campagne dans la Cuvette ouest. A l’occasion, sa population et celle des différents villages environnants ont bénéficié des soins de santé comme celle des villes concernées. Les différents postes de soins ont été pris d’assaut par la population qui s’est fortement mobilisée. Ce qui est une preuve que le besoin en matière de santé est pressant dans cette partie du pays.

Le personnel médical local a salué cette initiative, à l’instar du Dr Catherine Atsangandoko. C’est aussi le cas des autorités locales qui ont remercié le Rotary pour cette action salvatrice au bénéfice de la population.

Au terme de cette campagne, Nestor Oyoukou, responsable de ce projet auprès du Rotary international, a fait le point sur l’ensemble de l’activité qui a duré plus d’un mois. « Dans la Likouala, nous avons noté une forte poussée de la lèpre et du pian. Par contre, dans la Cuvette ouest, le paludisme a occupé la tête des consultations à Etoumbi et à Mbomo, preuve que cette maladie reste une préoccupation au niveau de nos différentes communautés, en ville comme en campagne… », a déclaré Nestor Oyoukou.

Le responsable de ce projet auprès du Rotary international a surtout remercié les autorités administratives, médicales locales, ainsi que les élus des districts d’Enyellé, d’Etoumbi et de Mbomo pour leur accueil et les facilités qu’elles ont accordées pour permettre d’enjamber les nombreux écueils rencontrés tout au long de cette campagne des soins ambulatoires. « Le gouvernement de la République du Congo est en train de préparer la riposte contre le paludisme, par la distribution très prochainement des moustiquaires imprégnées à l’échelle nationale », a-t-il ajouté.

Rappelons que la première phase de cette campagne d’actions humanitaires du Rotary international a débuté le 13 mai puis a pris fin le 28 du même mois dans le district d’Enyellé (département de la Likouala). La seconde a eu lieu du 3 au 12 juin, dans la Cuvette ouest.  

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo : Nestor Oyoukou remettant les produits pharmaceutiques au sous-préfet d’Etoumbi

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire