Santé : la ville de Goma a notifié plus de trois mille cas de cholera

0

Le choléra est devenu pratiquement une endémie dans certaines provinces de la RDC. À l’instar de la ville de Goma et ses environs dans la province du Nord-Kivu. Selon les sources sanitaires, depuis le mois de juin, la ville de Goma et ses environs dans l’aire de santé de Nyiragongo ont enregistré trois mille quatre cents personnes souffrant du choléra.

Pour faire face à cette épidémie, une délégation du ministère de la Santé publique vient d’effectuer un déplacement à Goma pour mettre en place des stratégies pouvant arrêter la propagation de cette maladie. Un plan de riposte de cette maladie a été mis en œuvre par la division provinciale de la santé avec l’expertise du ministère central de la Santé publique. La mise en œuvre de ce plan de riposte a permis de réduire le taux de contamination des personnes dont le nombre est passé de trente à quarante cas au début  à vingt-six actuellement. Au 8 août, sur trois mille cent quarante cas de choléra déclarés à Goma et ses environs, cent dix-sept  malades sont décédés. La consommation d’eau insalubre est l’une de causes de la propagation de cholera. Le gouvernement devra donc  financer  certaines activités dont l’approvisionnement en eau potable dans la ville de Goma et ses environs en vue de lutter contre le choléra.

Outre la province du Nord-Kivu, des cas de choléra ont été aussi enregistrés dans la zone de santé de Fizi où on a notifie soixante-quinze cas. On note aussi l’existence d’autres cas de choléra dans d’autres zones de santé du Sud-Kivu, comme à Uvira, dans la ville de Bukavu,  dans la zone de santé de Minova et celle de Katana. Pour arrêter la propagation du cholera, il est recommandé à la population d’observer des mesures d’hygiène, notamment se laver les mains avec du savon  ou de la cendre après avoir été aux toilettés, de consommer  de l’eau bouillie d’avance, de se laver des mains au quotidien et de veiller à la propreté de tous les aliments.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire