Samy Badibanga pour un front uni de l’Opposition

0

L’appel de l’ancien Premier ministre est consécutif à la tentative de renvoyer les élections vers avril 2019

Opposants de tous les bords, unissons-nous pour sauver les élections. Ainsi pourrait se résumer l’appel lancé hier par Samy Badibanga à ses pairs de l’opposition. Une exhortation à l’unité dictée par le souci de faire barrage aux velléités du gouvernement en place de renvoyer les élections aux calendres grecques. Anatomie d’un appel.

Par deux fois, Samy Badibanga Ntita s’est fait remarquer sur le front des élections. L’ancien Premier ministre issu de l’Accord du 18 octobre 2016 y est allé de sa proposition de chronogramme. Question de tenir les élections dans le délai.

L’on comprend donc que l’Opposant Badibanga soit parmi les premiers à appeler à un front uni de l’opposition. Ce, pour résister contre ce qui apparaît à ses yeux -pas seulement à lui- comme une tentative d’ajourner sine die les élections.

Abhorrant hier comme aujourd’hui la politique spectacle, cet homme d’Etat a lancé son appel à l’unité via une conférence de presse.
« Il ne serait pas du tout judicieux que l’opposition en arrive encore à se diviser comme ce que nous avons constaté au cours des dernières années. Au final, personne n’est gagnante dans cette division. Bien au contraire, le pouvoir arrive à tirer son épingle du jeu. Il est donc temps de mettre de côté les questions d’égo et de privilégier l’intérêt supérieur de la nation », nous a confié M. Badibanga. Qui insiste également sur le rôle de l’opposition parlementaire qui se bat à l’Assemblée nationale et au Sénat afin de veiller sur la qualité des textes attendus relatifs au processus électoral.

Comme pour mieux tirer la sonnette d’alarme, l’enfant maison UDPS Samy remonte le temps pour rappeler toutes les divisions que l’Opposition a payées cash. Notamment le schisme né à l’Union sacrée de l’opposition radicale et Alliés qui a affaibli l’opposition au point d’ouvrir la voie au troisième larron que fut l’AFDL de Laurent-Désiré Kabila.

A contrario, Samy Badibanga met en lumière la vertu unitaire avec la réussite des manifestations de janvier 2015 organisées à l’initiative du Groupe parlementaire UDPS et Alliés dont il était le Président. Son groupe avait associé l’UNC, le MLC et d’autres opposants. C’est sur base de cette success story que sera créée la Dynamique de l’opposition. Poursuivant sa chronique des tiraillements au sein de l’Opposition, Samy Badibanga épingle les trois ailes toutes récentes à savoir celle signataire de l’Accord du 18 octobre 2016, celle conduite par le MLC sous la bannière du front pour le respect de la Constitution et le Rassemblement.

« Il est temps que nous mettions fin à cette tripolarisation de l’opposition. Nous devons nous unir sans égo afin d’entrevoir comment faire face à ce qui apparaît comme une volonté de renvoyer les élections aux calendes grecques. Il serait plus judicieux que face à ce défi, l’opposition puisse parler d’une seule voix », conclut Samy Badibanga.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire