Saison sportive : Ngoy Kasanji et Frédéric Kitengie divergent sur la prorogation

0

À la fin du mois d’avril, la Fédération congolaise de football association (Fécofa) adressait une demande de dérogation au ministère des Sports pour une prorogation de la saison sportive au-delà de la date butoir du 31 mai.

Le motif de la dérogation, c’est bien entendu afin de boucler les deux manches aller et retour du Play-Off de la 23e édition championnat de la Ligue nationale de football (Linafoot), ainsi que la phase finale de la 54e édition de la Coupe du Congo. Alors que le ministre des Sports, Papy Niango, n’a pas encore donné de suite à la demande de l’instance nationale du football sur ce sujet, des réactions fusent déjà. Les avis sont partagés quant à la poursuite ou pas de la saison sportive.

Le 13 mai, Alphonse Ngoy Kasanji, président sponsor de Sa Majesté Sanga Balende de Mbuji-Mayi et gouverneur du Kasaï oriental, est intervenu sur Radio Okapi, exprimant son opposition à la poursuite du championnat national après le 31 mai. «Comme la saison s’arrête au 31 mai, c’est à cette date qu’on aura fini notre championnat. Je suis contre le calendrier de la phase aller qui ramène les matchs au-delà de la saison sportive. Sanga Balende a fini ses matchs aller [en tête du classement] et il y a des équipes qui n’ont pas terminé leurs matchs. Pourquoi ça ? Donc ce sont des intrigues. Il y a un danger là-dedans. Cette fois-ci, nous n’accepterons pas qu’on puisse fabriquer chaque fois des champions des bureaux », a-t-il déclaré.

Pour lui, l’on ne pourra pas terminer toutes les rencontres de la manche retour dans une durée d’un mois. « C’est totalement impossible. Car il y a encore des rencontres de la phase aller qui ne se sont pas encore jouées. C’est là, à notre niveau, une sorte de malice quelque part… », a avancé Alphonse Ngoy Kasanji. Le gouverneur du Kasai oriental a même saisi le ministre des Sports afin de n’accorder aucune dérogation à la Fécofa pour la suite de la saison. De ce fait, Sanga Balende, actuel leader du championnat, se verra offrir le titre de champion.

Le son de cloche est plutôt contraire du côté de Mazembe. La Linafoot n’a aucune raison de suspendre son championnat pendant la Coupe du Monde Russie 2018 à laquelle la RDC ne prendra pas part, a soutenu mordicus le manager du club de Lubumbashi, Frédéric Kitengie Kikumba. « Rien n’oblige la RDC à suspendre son championnat pendant le Mondial. Toutes les équipes doivent jouer le même nombre de matches. À propos de la dérogation, le ministre des Sports ne peut être saisi que par la Fécofa. Toute recommandation fantaisiste est une gesticulation inutile », a réagi Frédéric Kitengie sur les réseaux sociaux. Notons que Mazembe est deuxième du championnat avec vingt-quatre points et jouera son prochain match, le 20 mai, contre l’AS V.Club à Lubumbashi et pourrait égaler Sanga Balende en cas de victoire.

Signalons que Sanga Balende occupe actuellement la tête du classement avec vingt-sept points, devant le TP Mazembe (vingt-quatre points) et le Daring Club Motema Pembe (vingt-trois points). V.Club est quatrième avec seize points et deux matchs en retard. Les trois premières équipes de la Vodacom Ligue 1 se qualifieront pour les compétitions africaines interclubs.

Légendes et crédits photo : 

Alphonse Ngoy Kasanji, président sponsor du TP Mazembe, et Frédéric Kitengie, manager du TP Mazembe

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire