Rwanda – Relèvement des taxes d’importation de friperie : la riposte américaine est tombée

0

Les Etats-Unis mènent la contre-offensive après la décision du Rwanda de multiplier les taxes sur les importations de friperie. Washington accorde tout de même un moratoire à Kigali pour revenir sur sa décision.

Entre acteurs rwandais et américains du secteur du textile, c’est définitivement un dialogue de sourds. La semaine dernière, le président américain Donald Trump a décidé de suspendre les avantages commerciaux dont bénéficient les vêtements et chaussures de seconde main importés du Rwanda.

Une réponse à la protestation de l’Association américaine des matériaux et des textiles recyclés qui déplore les barrières douanières imposées par le Rwanda sur la friperie venue des Etats-Unis.

L’an dernier, en effet, le Rwanda de même que l’Ouganda et la Tanzanie ont décidé de l’interdiction de l’importation de la friperie en vue de solidifier leur industrie textile. Si cette injonction est pour l’heure restée lettre morte en Ouganda et en Tanzanie, le Rwanda, lui, a multiplié par 20 les taux de douane sur ces produits.

Un moratoire de 60 jours avant une éventuelle sortie de l’Agoa

Depuis, le Rwanda, tout comme ses deux voisins est-africains étaient menacés d‘être sortis de l’Agoa, un traité américain sur le développement et les opportunités africaines. Mais les Etats-Unis n’ont pas encore franchi ce cap.

Le décret du président Trump qui ne sanctionne que le Rwanda, laisse une période de 60 jours au pays pour revenir sur sa décision et favoriser de nouveau les importations de friperie. Kigali finira-t-elle par fléchir ? Pas si sûr vu l’intransigeance adoptée jusque-là par le président rwandais Paul Kagame.

“Nous sommes mis en situation de devoir choisir : soit d’être le destinataire de textiles de seconde main (…), soit de développer notre industrie textile, ce à quoi les Rwandais ont droit même si c’est au détriment de notre participation à l’AGOA”, déclarait-il en juin 2017.

Un sacrifice qui pourrait toutefois s’avérer lourd vu que le Rwanda exporte plus qu’il en importe en termes de textiles. En 2017, le pays a exporté pour 2,16 millions de dollars de ces produits vers les Etats-Unis contre 460 000 dollars en 2016. Alors que ses importations ne se sont limitées qu‘à 130 000 dollars en 2017 contre 330 000 dollars en 2016.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire