Rutshuru: 90 criminels présumés non jugés depuis plusieurs mois

0


 
Une centaine de criminels présumés, notamment des bandits à armés et des kidnappeurs, sont en détention préventive depuis plusieurs mois à la prison de Rutshuru (Nord-Kivu), faute de tribunal militaire pour les juger. Le chef de parquet secondaire militaire de Rutshuru a déploré mardi 12 juin cette situation, qui, selon lui, ne rassure pas la population locale.
 
La prison de Rutshuru compte 134 détenus, dont 90 présumés criminels. Dans ce territoire, les vols à mains armés, les enlèvements, les assassinats et extorsions sont le lot quotidien des habitants, explique l’auditeur du parquet secondaire de Rutshuru, le Lieutenant-colonel Uzima.
 
Parmi ces détenus figurent ceux impliqués dans l’enlèvement et la tuerie de cinq enfants en avril dernier. Ces derniers avaient été enlevés avant d’être tués atrocement ; leurs parents n’ayant pu payer la rançon.
 
Cette situation exacerbe la colère de la population locale, qui pense que les autorités sont passives devant cette criminalité galopante. C’est ce qui explique la série des manifestations civiles à répétition pour réclamer la sécurité.
 
De son côté, l’auditeur indique que tous les civils porteurs d’armes et ceux accusés d’enlèvement ne sont justiciables que devant les juridictions militaires. Malheureusement, précise-t-il, il n’y a pas de tribunal militaire à Rutshuru. La seule alternative pour juger ces 90 présumés criminels reste, selon lui, l’organisation d’audiences foraines, souvent appuyée par des ONG ou la MONUSCO. Or, affirme le Lieutenant-colonel Uzima, les ONG se focalisent plus sur les questions de violences sexuelles qui ont sensiblement baissé.

Il a donc insisté sur la nécessité de juger ces grands criminels pour qu’ils payent pour leurs actes ; ce qui découragera de potentiels bandits. De tels jugements pourraient aussi, dit-il, rassurer les habitants.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire