Revendications sociales: la Fetrasseic dénonce la non-prise en compte des problèmes des travailleurs

0

Le secrétaire général national de la Fédération des travailleurs de la science, des sports, de l’enseignement, l’information et la culture (Fetrasseic), Basile Ngoli, a souligné la non prise en compte des problèmes des fonctionnaires le 28 juin, lors de la célébration de la 47e journée nationale de la fédération

Revendications sociales: la Fetrasseic dénonce la non-prise en compte des problèmes des travailleursCette année, la journée nationale est célébrée sur le thème « Adhérentes et Adhérents de la Fetrasseic, mobilisons-nous pour l’aboutissement de nos revendications et le rayonnement de notre fédération »

Basile Ngoli a expliqué dans son allocution le manque d’implication du gouvernement dans la résolution de leurs revendications contenues dans le cahier de charge. Selon lui, le gouvernement ne s’arrête qu’aux promesses qui ne rassurent pas les travailleurs.

En effet, poursuit-il, la fédération reproche aux gouvernement la non publication des statuts particuliers et l’impact financier des agents et cadres de l’éducation ; la non publication des textes administratifs relatifs aux avancements et promotions suspendues.

D’autres revendications concernent le recrutement ; le paiement des rappels d’activité ; la non mise à la disposition des établissements scolaires des fonds de gratuité et la non amélioration des conditions de vie des retraités par le relèvement de la pension conformément au décret n°84/892 du 12 octobre 1984. « Les statuts des ministères des sports, de la culture et de la jeunesse ne connaissent aucune évolution, tandis que ceux des ministères de la Communication et de la recherche scientifique sont en souffrance depuis belle lurette au secrétariat du gouvernement », a rappelé Basile Ngoli.

Notons que la célébration de cette journée nationale a été couplée à la cérémonie de remise de diplômes aux travailleurs adhérents de la Fetrasseic. Ces derniers se sont distingués aux plans professionnel et syndical ces deux dernières années.   

Revendications sociales: la Fetrasseic dénonce la non-prise en compte des problèmes des travailleursAu total, 108 récipiendaires ont été primés par la Fetrasseic sur l’ensemble du territoire national. Brazzaville, seule compte 80 lauréats. Ces récipiendaires ont reçu les diplômes d’excellence ; d’honneur et d’encouragement.  

Le département de l’information a décroché cinq diplômes d’excellence et un diplôme d’honneur. Les diplômes d’excellence ont été décernés aux chevaliers du micro de Télé-Congo, Borgia Samba et de Radio-Congo : Omer Elenga ; Marcel Tsiba Madzou ; Marie Odette Itango et Ghislaine Kinouani Kiminou Matongo. Quant au diplôme d’honneur, il a été décerné à Régis Donald Mounionzi.    

 A la fin de la cérémonie, Marie Odette Itango a indiqué que ce prix n’est pas décerné qu’à elle seule mais à tout le personnel de radio-Congo, car le travail se fait en équipe.  

A Ghislaine Kinouani Kiminou Matongo de rétorquer qu’il n’a pas été question de dames parmi les hommes mais des efforts fournis par chacune dans son domaine. « Les femmes doivent continuer de s’affirmer dans le travail pour marquer leur présence tout en marchant la main dans la main avec leurs collègues hommes », a-t-elle déclaré.  

Pour Borgia Samba, l’initiative prise par la Fetrasseic est à encourager, car elle permet de rappeler au personnel de l’information que tout travail abattu est suivi par les téléspectateurs. « L’émulation permettra également de pousser chacun à travailler dans les règles de l’art tout en pensant à un public diversifié », a-t-il dit.   

Légendes et crédits photo : 

Photo I – Basile Ngoli prononçant son discours (adiac) Photo II- les récipiendaires posant le secrétaire général de la Fetrasseic (adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire