Retour de Bemba: « La police a encadré avec professionnalisme, le cortège du sénateur », renseigne le général Sylvano Kasongo

0

Le commissaire provincial de la police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, s’est félicité mercredi du « professionnalisme avec lequel [ses] éléments ont accompagné dans la sérénité le cortège du sénateur Bemba ». Mais, il a déploré le blocage de ce cortège au croisement du boulevard Triomphal et de l’avenue de la Libération (ex-24 novembre). Selon lui, les autorités voulaient éviter de revivre les affrontements meurtriers de 2006.

Le commissariat provincial de la police ville de Kinshasa informe les kinoises et kinois que l’arrivée du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo dans la capitale s’est déroulée globalement dans le calme. La police a encadré, avec professionnalisme, le cortège du sénateur de l’aéroport international de N’djili jusqu’au siège de son parti sur l’avenue de l’enseignement dans la commune de Kasa-Vubu.

Bien qu’ayant fait l’objet des insultes et provocations de la part de plusieurs accompagnateurs du cortège, la police n’a aucunement réagi. Néanmoins, un incident a été enregistré à la hauteur du quartier Mikondo dans le district de la Tshangu. Un groupe d’inciviques s’est attaqué à la police avec des projectiles. Un véhicule de la police a été caillassé. Le sénateur Bemba a failli attraper un projectile sur le visage.

La Police a fait usage de tirs à balle réelle et du gaz lacrymogène pour disperser la foule venu accueillir et escorter Jean-Pierre Bemba. (© DR/Twitter)

C’est grâce à la vigilance des éléments commis à la sécurité du cortège que monsieur Jean-Pierre Bemba a gardé son intégrité physique. La police rappelle que conformément aux ordres reçus de la hiérarchie et d’après les arrangements trouvés avec le MLC lors de différentes réunions préparatoires, le cortège du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo n’a pas été autorisé à franchir la commune de la Gombe pour des raisons d’ordre sécuritaire. Toutefois, le sénateur va loger dans un hôtel de la Gombe en attendant d’autres dispositions pratiques.

Ce blocage était lié à l’obligation faite à Jean-Pierre Bemba de ne pas s’installer dans la résidence familiale. Cette résidence est située à moins de 5 minutes en voiture de la résidence du chef de l’Etat congolais.

Le cortège du Sénateur Jean-Pierre Bemba bloqué à l’entrée de la Gombe au niveau de la place Assanef. (© DR/Twitter)

Se confiant à Radio Okapi hier soir, le général Kasongo a évoqué « ce qui s’est passé en 2006, [où les soldats de M. Bemba s’étaient affrontés avec la garde du président Joseph Kabila dans la commune de la Gombe]. » « Il ne faudrait pas qu’on revive encore ça !», a-t-il dit.

« C’est un site présidentiel. Là-bas, il y a beaucoup de restrictions, de contrôle d’entrée ; on doit fouiller les gens…Il [M. Bemba] sera mal à l’aise. Les services ont proposé qu’il soit logé en dehors de cette résidence-là », a justifié le général Kasongo.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire