Rentrée scolaire : un rendez-vous économique et commercial de premier ordre

0

La période riche en opportunités pour les commerçants est si bien différente cette année. Jusque-là, la clientèle ne se bouscule pas encore dans les rayons de boutiques pour se procurer les articles scolaires.

 

La rentrée scolaire, prévue pour le début du mois d’octobre, arrive à grands pas. Les fournitures scolaires remplissent déjà les rayons des magasins dans les différents marchés de la ville.

Dans exactement trois semaines, les enfants vont reprendre le chemin de l’école, dans de nouvelles classes pour certains, avec de nouveaux professeurs mais aussi et surtout de nouvelles fournitures scolaires. Qu’il s’agisse d’élèves de primaire, de collège ou de lycée, la liste des fournitures à se procurer est souvent bien longue.

En effet, le mois de septembre ouvre une période fructueuse pour la vente de fournitures scolaires. Dans la ville de Pointe-Noire, par exemple, de nombreux commerçants ont renouvelé  leurs stocks pour profiter de cette période charnière faste.

Les places publiques et les trottoirs, squattés par les revendeurs d’articles scolaires, respirent la foire de Shanghaï où s’approvisionnent de nombreux importateurs locaux. Des tonnes d’articles scolaires sont déversées sur les étals dans les différents marchés de la place.

Malheureusement, à la grande déception des vendeurs, les articles scolaires ne sont pas pour l’instant au centre de l’attention des parents, ces derniers ne fréquentant que timidement les étagères et les commerces des fournitures scolaires. « Les rares parents d’élèves qui passent devant nos tables ne viennent que prélever les prix, pour faire la promesse d’y revenir plus tard », s’est plaint un vendeur au marché Fond Tié-Tié.

Une forte affluence peut-être le dernier jour des vacances

Mais de plus en plus de parents préfèrent faire leurs achats à la dernière minute. À cause de cette habitude, le nombre de clients double jusqu’à causer une promiscuité  dans les différents marchés de la ville et dans les petits marchés occasionnels qui se créent pour la circonstance. « Les marchés et les boutiques vont bientôt commencer à se remplir de monde, les premières semaines ont vraiment été difficiles mais les choses commencent à bouger un tout petit peu, certains parents préfèrent faire leurs emplettes le dernier jour et on estime qu’il y aura une grosse affluence avant la reprise effective des cours », a estimé Sandrine, une vendeuse de fournitures scolaires.

Notons que la rentrée scolaire avec ses bonnes affaires est aussi un rendez-vous économique et commercial de premier ordre.

 

Légendes et crédits photo : 

Pas d’engouement devant les étals des fournitures scolaires / crédit photo DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire