Rencontre citoyenne : le député Brice Dimitri Bayendissa s’entretient avec ses mandants

0

L’élu de la deuxième circonscription de Tié-Tié, à Pointe-Noire, a effectué le 6 octobre, à l’école primaire Miambanzila, sa première descente parlementaire au cours de laquelle, il a fait la restitution des trois dernières sessions de l’Assemblée nationale qui ont marqué la première année de la quatorzième législature.  

Face à sa base,  Brice Dimitri Bayendissa a rendu compte des travaux des sessions budgétaire, ordinaire et administrative de la la chambre basse du parlement. Il a entamé sa restitution en énumérant en premier lieu les projets qui ont vocation à résoudre le problème de la sécurité sociale des personnes vulnérables, à l’instar du projet « Lisungi ». Ce projet, a-t-il expliqué, aide les familles pauvres, les enfants et les personnes âgées vivant en dessous du seuil de la pauvreté alimentaire, à travers les transferts monétaires, pour améliorer leur condition de vie et briser ainsi la transmission intergénérationnelle de la pauvreté.

L’élu du peuple a ensuite évoqué les différentes lois organiques adoptées au cours de ces trois dernières sessions, entre autres, la loi portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle; celle portant attributions, organisation et fonctionnement de la Commission nationale des droits de l’homme; la loi fixant les conditions et modalités de l’assistance de l’Etat aux ressortissants congolais poursuivis devant les juridictions étrangères ou internationales; la loi portant dissolution de la Société nationale d’électricité et celle complétant certaines dispositions des statuts de la Société nationale des pétrole du Congo.

Le député de Tié-Tié 2 a bouclé sa restitution par la séance de questions orales avec débat au gouvernement. Une interpellation qui a permis, selon lui, d’obtenir de l’exécutif des réponses aux préoccupations des citoyens sur l’éducation, la santé, l’économie et les finances, la sécurité, la diplomatie, les pensions de retraite, l’aménagement de Brazzaville, la lutte contre les antivaleurs, etc.

L’échange qui s’en est suivi  entre Brice Dimitri Bayendissa et ses mandants lui a permis d’écouter leurs préoccupations. Des doléances de plusieurs ordres lui ont été exprimées allant des problèmes d’adduction d’eau potable, de la desserte en électricité, du manque d’école et de route, notamment dans le quartier Louessi, jusqu’aux litiges de parcelles occasionnés par les propriétaires terriens, le chômage des jeunes,  etc.

Toutes ces préoccupations seront transmises à l’Assemblée nationale pour être examinées le cas échéant par les pouvoirs publics, a promis le député de Tié-Tié 2.

Notons que cette activité a connu une effervescence des grands jours, la population des neuf quartiers que compte la deuxième circonscription de Tié-Tié l’ayant rehaussé de sa présence. Outre cette restitution, Brice Dimitri Bayendissa a promis d’organiser pendant trois semaines, dans les tout prochains jours, une campagne de lutte contre le paludisme dans sa circonscription électorale.    

 

Légendes et crédits photo : 

Brice Dimitri Bayendissa pendant sa communication / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire