Rencontre citoyenne : la population de Matete sensibilisée aux enjeux de l’heure

0

Une matinée d’échanges et de réflexion, organisée le 15 décembre par le Comité local de développement de la municipalité, a tourné autour des élections, la démocratie et la paix. L’ambition est de mener cette population à un vote responsable afin de garantir la paix avant, pendant et après les scrutins du 23 décembre.

 

L’activité s’est tenue dans la salle polyvalente de la maison communale sur le thème « Les Matetois face aux enjeux politiques de l’heure: démocratie et paix ». Elle a été organisée en collaboration avec les candidats députés et provinciaux, dans le cadre du renforcement des capacités électorales des leaders d’opinions et de la population de cette municipalité.

À l’occasion, les participants ont échangé avec les candidats sur plusieurs questions liées au processus électoral et aux élections elles-mêmes. Pour le coordonnateur du CLDM, Félix Kudia Luvanga, cette activité avait pour vision de permettre un vote utile à Matete et de faire que le moment des élections soit une fête et non un chaos.

Chaque Matetois appelé à jouer sa partition 

Au nombre des thèmes retenus, le candidat Joseph Malungeni Makengo a exposé sur « Le rôle d’un député provincial et national », Françoise Makole a parlé du « vote utile », alors que la députée Mbuyi Tshiteya a tablé sur « L’impact de la femme dans la gestion de la chose publique ». Aimé Messa, quant à lui, a développé le thème « Quelles sont les chances d’aboutissement du processus électoral en RDC ? ».

Les autres sujets ont été « Les valeurs électorales en RDC » présenté par Justine Yangu ; « La démocratie et le développement » par Adolphe Mutombo ; « Les élections et la paix » par Gertrude Ekoko ; « Le droit et l’approche citoyenne face aux élections » par Raphaël Kibuka ; « La cohésion pacifique entre membres de la communauté avant et après les élections » par Samuzulu ; « L’éthique et devoir citoyen face aux élections » par Réné Lokwa; « La jeunesse et les élections apaisées » par Aimée Mpeta  et « Le processus électoral sans financement des partenaires traditionnels, est-ce possible ? » par le Pr Jock Ukelo.

Ces exposés ont suscité des réactions et des contributions des participants. Le débat a permis à tous de conclure qu’il était possible d’allier les élections et la paix. Dans cette optique, chacun a été appelé à jouer sa partition afin que le moment des élections soit effectivement celui de fête et non de chaos pour la municipalité, la ville-province de Kinshasa et tout le pays. Représentant l’autorité municipale, le chef de bureau Hemedi a félicité l’initiative du CLDM, indiquant que cette activité était nécessaire en ce moment où le pays vit une étape décisive de son histoire.

Rappelons que le CLDM, conduit par son coordonnateur Félix Kudia, organise des rencontres citoyennes dans le cadre de l’éveil patriotique, de la connaissance par la population de Matete de ses droits et devoirs, etc. En septembre dernier, une autre activité avait eu lieu sur le même thème. Elle avait réuni une centaine de personnes dont les responsables d’ONG, des leaders d’opinion, les délégués du CLDM, les chefs de quartier et de localité. Globalement, elle visait à sensibiliser la population de cette commune à participer massivement et en toute responsabilité aux élections. 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Des participants à la matinée d’échanges et de réflexion /Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire