Relance de la SNPC : le nouveau directeur général compte sur l’ensemble du personnel

0

Maixent Raoul Ominga a réuni les cadres et agents de l’entreprise, le 12 mars à Brazzaville, pour fixer les orientations à suivre.

Relance de la SNPC : le nouveau directeur général compte sur l’ensemble du personnelInstallé dans ses fonctions le 5 mars, le nouveau directeur général de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) hérite d’une entreprise publique en pleine reconstruction, après une longue période de crise  provoquée par la chute brutale du prix du baril du pétrole. La SNPC est également pointée du doigt par les consommateurs pour sa gestion jugée « déficiente » de la distribution du carburant au niveau local.

La rencontre de prise de contact avec le personnel lui a permis de l’inviter à avoir le feu sacré pour le bien de l’entreprise. « Nous sommes devant une lourde responsabilité, celle de redresser la société. Cette mission n’est possible sans la collaboration de tout le personnel. La conjoncture a fait que depuis cinq ans, la SNPC n’a pas eu des résultats heureux mais que des pertes. », a déclaré Maixent Raoul Ominga.     

En effet, le successeur de Jérôme Koko en a profité pour présenter à ses collaborateurs les quatre priorités nécessaires à accélérer la relance de l’entreprise. D’abord, le renforcement des capacités des ressources humaines à travers la formation. « C’est un problème très important pour la SNPC. Le budget de formation sera traité au même titre que le budget d’investissement. », a-t- il martelé.      

Améliorer la qualité des ressources humaines, a poursuivi le nouveau directeur général, permettra à la SNPC d’atteindre les trois autres priorités, à savoir produire et transformer le produit pétrolier ; trouver de meilleures conditions d’approvisionnement du pays en produits pétroliers afin de parer aux pénuries récurrentes de carburant et de renforcer ses performances pour qu’elle participe sensiblement au budget de l’Etat.  

L’expert-comptable agréé Cémac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) a affiché également de bonnes intentions sur l’aide et l’assistance à la population riveraine. Il a promis, au cours des quatre prochaines années, de relancer les activités de la fondation SNPC, à travers la construction ou l’équipement des écoles…, l’accès à l’électricité, ainsi que d’autres œuvres sociales.

Notons que les nouveaux statuts de la SNPC fixent la durée du mandat du directeur général à quatre ans, renouvelable. Maixent Raoul Ominga appelle de tous ses vœux à une harmonie dans la diversité. « Faisons en sorte que la SNPC soit une société nationale et non une société de clans ;», a-t- il conclu.

Légendes et crédits photo : 

Le nouveau directeur général lors de son adresse au personnel de la SNPC

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire