Réinsertion des ex-combattants : le Congo peut compter sur l’appui des Nations unies

0

En visite de travail à Brazzaville, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall, a assuré le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas, de l’appui de son institution pour la réinsertion des Ninjas Nsiloulous.

Réinsertion des ex-combattants : le Congo peut compter sur l’appui des Nations uniesL’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités dans le département du Pool, signé le 23 décembre 2017 à Kinkala, entre le gouvernement congolais et les représentants de Frédéric Bintsamou « Pasteur Ntoumi », a été vivement salué par la communauté internationale. C’est dans le but d’appuyer les autorités congolaises dans son application et la mise en place du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants qu’une délégation conduite par le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale a séjourné à Brazzaville du 12 au 14 janvier.

« Avec l’accord de cessation des hostilités au niveau du Pool, qui est pour nous une base juridique, cela nous a permis de déclencher le processus avec le système des Nations unies afin de mettre rapidement en place le programme de démobilisation, désarmement et réinsertion socioéconomique des Ninjas Nsiloulous. Je crois que le train est parti, le travail commence, nous allons travailler d’arrache-pied pour vite mettre en place ce programme », a indiqué le ministre délégué, Euloge Landry Kolelas, annonçant l’organisation des ateliers de formation sous peu.

Selon lui, les Nations unies sont décidées à accompagner le Congo dans ce processus visant la pacification du département du Pool en proie souvent à des conflits armés.  « Nous sommes ravis, parce que le gouvernement congolais avait fait une requête dans ce sens en demandant l’appui du système des Nations unies pour mettre en place ce programme. La réponse a été favorable et immédiate, ce qui justifie la venue du représentant du secrétaire général en Afrique centrale. Il est venu pour que nous parlions du contour de ce programme et je crois que cela promet de bonnes choses », a-t-il assuré.

Légendes et crédits photo : 

Euloge Landry Kolelas s’entretenant avec François Lounceny Fall/Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire