Région des Grands Lacs : la sécurisation des ressources naturelles préoccupe les dirigeants

0

Les ministres des Mines des pays membres de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (Cirgl) ont échangé, le 7 décembre à Brazzaville, autour du thème « Renforcement de la mise en œuvre du mécanisme régional de certification de la Cirgl par une formalisation effective du secteur minier artisanal et une stratégie régionale appropriée sur l’or artisanal ».

La rencontre a eu pour objectif de trouver des solutions au problème relatif à l’exploitation illégale  des ressources minières afin de diversifier les économies des pays membres de la Cirgl.  « Cette cinquième réunion des ministres en charge des Mines constitue un événement décisif dans le processus de construction de nos pays à qui s’impose la nécessité de gestion des ressources naturelles souvent sources de tant de convoitises et de conflits », a déclaré le Premier ministre, chef du gouvernement congolais, Clément Mouamba, présidant les travaux.

« Au Congo comme dans des pays ici représentés, la mise en œuvre des six outils de l’initiative régionale sur les ressources naturelles est une priorité majeure en raison du potentiel que représente l’artisanat minier, comme moyen efficace de lutte contre l’exploitation illégale, puis comme levier de préservation d’un développement durable et raisonnable », a-t-il ajouté, avant de relever qu’il revenait aux dirigeants, de bâtir les fondations solides sur lesquelles devra reposer l’avenir de la population.

Rappelons que c’est en 2010, à Lusaka, en Zambie, que les chefs d’Etat et gouvernement de la Cirgl avaient adopté l’initiative régionale sur les ressources naturelles, en vue de lutter contre l’exploitation illégale des ressources naturelles dans la région des Grands Lacs. Cet instrument fait partie des dix protocoles du pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans cette région.

Quelques recommandations formulées

À l’issue des travaux, les participants ont encouragé le secrétariat général de la Cirgl à effectuer une évaluation de l’initiative sur la traçabilité pour explorer les possibilités de son expérimentation dans les autres Etats membres ; à poursuivre les consultations dans les Etats membres sur la révision du manuel du mécanisme régional de certification ; à soutenir et à faciliter les arrangements logistiques pour ces consultations. Les Etats membres membres de la Cirgl ont été, eux aussi, invités à s’approprier le guide régional pour la formalisation du secteur artisanal et à petite échelle dans la région des Grands Lacs.

C’est sur l’invitation du Congo qui assure la présidence de la Cirgl que s’est tenue à Brazzaville la cinquième conférence des ministres, précédée par le dix-huitième comité régional sur la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles dans la région des Grands Lacs.

 

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire