Réforme de la gouvernance : l’UE et le Togo signent un accord de financement

0

L’union européenne (UE) et le gouvernement togolais viennent de signer un accord de financement pour une aide de 10 millions d’euros. Il s’agit d’un appui budgétaire, conséquent des progrès réalisés dans la gestion des finances publiques et aux réformes garanties au Fonds monétaire international (FMI), a-t-on appris.

L’événement a eu lieu en présence du ministre togolais de l’Economie et des finances et des représentants des principaux partenaires. D’un montant de 10 millions d’euros, l’enveloppe a été conditionée par un certain nombre de critères. « L’Union européenne a notifié le 22 juin 2017 aux autorités togolaises la décision de décaissement d’une aide budgétaire de 10 millions d’euros, soit plus de 6,5 milliards de francs CFA. L’appui budgétaire est une modalité de soutien des réformes économiques et sociales par le décaissement de fonds aux budgets nationaux tout en s’alignant sur les politiques et priorités des pays bénéficiaires», peut-on lire dans un communiqué de l’UE.

Le décaissement des fonds prend en compte les performances réalisées conformément à des objectifs identifiés conjointement avec le gouvernement du pays hôte. Il s’agit d’évaluer, entre autres, la stabilité macroéconomique, les avancées dans la réforme des finances publiques, le financement de la politique de développement du pays et la transparence budgétaire, indique le document.

Les objectifs de l’UE sont les suivants : venir en aide au pays dans sa lutte contre la pauvreté, appuyer ses efforts pour une croissance économique «inclusive» et «stable» et sa volonté pour une gouvernance économique et démocratique soutenue.

Le chef de délégation de l’UE au Togo Nicolas Berlanga Martinez a déclaré : « ce nouveau décaissement d’appui budgétaire s’insère dans la continuité de notre partenariat pour la bonne gouvernance, le redressement économique et le progrès social inclusif au Togo. Il a vocation à faciliter la continuation de la mise en œuvre des réformes macroéconomiques et structurelles poursuites par le gouvernement et notamment l’amélioration du solde budgétaire et de la gestion de la dette publique».

L’aide de l’UE intervient après la signature des accords avec le FMI au titre de la Facilité élargie au crédit (FEC).En retour, le Togo s’engage à effectuer certaines réformes afin de relancer son économie. L’UE précise que son aide est en partie la conséquence de ces accords.  « C’est également la conséquence de l’engagement aux réformes souscrit par les autorités du pays et qui s’est traduit par la signature d’un nouveau programme avec le FMI, le 5 mai dernier», conclut le communiqué.

Le gouvernement togolais a bénéficié, en mai dernier d’un accord de prêt du FMI d’une valeur de 241 millions de dollars au titre de la FEC. Ces subventions sont destinées à financer les redressements des finances publiques du pays, en vue de poursuivre des réformes économiques.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire