Reddition des comptes 2017: Un accroissement des recettes de 31%, sans aucun appui budgétaire extérieur

0

Le ministre des Finances, lors  de la dix-septième réunion extraordinaire du Conseil des ministres présidé par le Premier ministre Bruno Tshibala, a présenté au Conseil le Projet de Loi portant reddition des comptes de la Loi de Finances de l’exercice 2017.

Comparée aux réalisations du budget 2016 ayant enregistré 4959 milliards de Francs Congolais des recettes et 5303 milliards des dépenses, se soldant par un déficit budgétaire de 344 milliards de Francs Congolais, l’exécution du budget 2017 est caractérisé par un accroissement des recettes de 31%, sans aucun appui budgétaire extérieur, et des dépenses de 21%, dégageant pour la première fois depuis longtemps, un excédent budgétaire de 75,9 milliards de Francs Congolais.

Ce résultat positif, indique le compte-rendu publié à cet effet, est la conséquence d’une gestion prudente des ressources disponibles, assurée suivant les orientations personnelles du Président de la République, et selon la volonté et la détermination du gouvernement de conformer le niveau des dépenses à celui des recettes réellement encaissées ; cette politique a permis de stabiliser les principaux indicateurs macroéconomiques principalement du taux de change du Franc Congolais et du taux d’inflation, deux facteurs essentiels à la préservation du pouvoir d’achat de la population.

Cette discipline budgétaire a permis au gouvernement, d’une part, à faire face à la forte et brusque dépréciation subie par la monnaie nationale en juillet 2017 et d’autre part, contenir les poussées inflationnistes qui s’en sont suivies.

 

 

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire