Rebondissement dans l’affaire du diamant de Sankuru

0

Le mois passé, l’opinion publique congolaise découvrait la passion de Lambert Mende pour les diamants du Sankuru lors de son interpellation musclée par la police. L’ancien ministre national de la Communication et des Médias, député du Sankuru et président du parti CCU, s’est reconnu le droit d’acquérir ces pierres précieuses grâce au code minier qui octroie aux congolais la possibilité d’être creuseurs artisanaux ou négociants.

Dans la foulée, le CEEC –Centre d’Expertise, d’Evaluation et de Certification des substances minérales précieuses et semi-précieuses– a publié des résultats de l’analyse qui prouve que le diamant de 87 carats obtenu illégalement par Lambert Mende, selon les accusations du ministère de l’intérieur, est une simple pierre.

Basile Olongo Pongo, le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité ad interim, a reçu des autorités de la province du Sankuru pour en savoir plus sur l’affaire du diamant de la discorde. A la tête de la délégation, Pierre Wembo Olamba, ministre provincial des mines et budget du Sankuru, accompagné d’un administrateur du territoire et d’un officier supérieur de la police, est venu donner sa version des faits à Kinshasa.

celui-ci a confirmé au ministre Basile Olongo Pongo que l’expertise faite à Lodja prouvait que la pierre était un vrai diamant. Le creuseur qui détenait le diamant serait encore dans la résidence de Lambert Mende dont le frère est accusé d’avoir détourné la pierre précieuse qui devrait normalement passer par la présidence de la République d’après la procédure.

Une nouvelle enquête est promise par le ministre provincial des mines du Sankuru pour apporter des éclaircissements et partager les responsabilités sur cette affaire de fraude minière.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire