RDC: plaidoyer pour l’application du nouveau Smig de 5 USD

0

L’Alliance des leaders de la société civile pour des actions concertées plaide pour l’application d’un Smig de 5 dollars américains par jour pour les travailleurs congolais du secteur privé et para étatique. Dans une correspondance adressée vendredi dernier au chef du gouvernement, dont copie est parvenue mardi 3 avril à Radio Okapi, ces leaders de la société civile déplorent  la léthargie de l’exécutif  à faire appliquer ce Smig tel qu’arrêté par le Conseil national du travail réuni entre octobre et décembre 2017.
 
Dans une interview accordée ce mardi à Radio Okapi, un des leaders de la société civile, Jean-Marie Ntantu Mey, renseigne que les travailleurs sont déjà en grève depuis lundi dernier, pour obtenir l’amélioration de leurs conditions sociales.

Il demande au chef de l’Etat de s’impliquer pour que la justice distributive soit une réalité en RDC. «Nous souhaitons que le chef de l’Etat et le Premier ministre n’endurcissent pas leurs cœurs. Qu’ils écoutent la voix de ces travailleurs, qui ne demandent que d’être rémunérés à juste titre»,  déclare-t-il.

Les membres du Conseil national du travail (CNT) s’étaient sont accordés, à l’issue de la 33ème session ordinaire sur le nouveau SMIG, tenue du 25 au 31 octobre dernier à Kinshasa, le travailleur congolais allait toucher cinq dollars par jour à partir du 1er janvier 2018.

Le Salaire minimum interprofessionnel garanti en République démocratique du Congo devrait ainsi passer de 1.680 francs congolais à 7.075 FC par jour, soit 5 USD au taux de 1.415 FC de l’époque. Mais, cette décision n’a jamais été appliquée, selon des sources syndicales.
 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire