RDC : manifestations pacifiques prévues pour exiger les élections cette année

0

Les organisations de la société civile et les mouvements citoyens prévoient d’organiser ce lundi 31 juillet des manifestations pacifiques dans quelques grandes villes du pays notamment  Kinshasa, Bukavu et Lubumbashi pour réclamer la tenue des élections  cette année.
 
Cette action est soutenue par quelques  regroupements politiques et personnalités de l’opposition politique, notamment le Rassemblement de l’opposition dirigé par Felix Tshisekedi et Pierre Lumbi, la coordonnatrice  du front pour  le respect de la constitution, Eve Bazaiba, Vital Kamerhe de l’UNC ainsi que Moise Katumbi.
 
A Kinshasa, Lubumbashi et Bukavu, il est prévu une marche avec comme point de chute la CENI pour remettre un mémorandum à cette institution d’appui à la démocratie et chargée d’organiser les élections. 
 
A Bukavu, cependant, le conseil de sécurité provincial qui a été informé de cette manifestation a décidé dimanche 30 juillet  de surseoir cette action, parce que « le contexte sécuritaire actuel avec  l’évasion enregistrée à la prison centrale  de  Bukavu ne permet pas la sécurisation de ces actions », affirme le maire de cette ville.  
 
Mais pour le regroupement des organisations de la société civile du Sud-Kivu et les mouvements citoyens, sociaux et syndicaux, rien ne peut annuler cette marche.
 
Patient Bashombe, président de la société civile du Sud-Kivu rappelle les motivations de cette marche.
 
«Les organisations de la société civiles, les mouvements citoyens et syndicaux réunis autour du bureau de coordination de la société civile, vient de passer en revue la situation politique qui prévaut en RDC. Eu égard à l’organisation des élections présidentielles et législatives tant attendues par la population d’ici fin de l’année en court, conformément aux clauses l’accord de la Saint Sylvestre, au regard de l’ inquiétude persistante, l’espoir de tout un peuple à savoir vivre la première alternance politique, pacifique semble s’effriter et tout cela au bénéfice de certaines personnalités politiques qui ont l’intention de s’éterniser au pouvoir », affirme-t-il.
 
Ces  organisations de la société civile prévoient aussi de rencontrer la CENI pour lui rappeler sa prérogative constitutionnelle d’organiser les élections.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire