RDC: mandats d’arrêt contre 26 responsables présumés des ADF

0

RDC: mandats d’arrêt contre 26 responsables présumés des ADF

L’auditorat militaire supérieur opérationnel du Nord-Kivu a lancé mardi 13 février des mandats d’arrêt contre vingt-six des  responsables du groupe armé ADF actif dans le territoire de Beni. Ces personnes sont poursuivies pour les infractions de crime de guerre et crime contre l’humanité dans la région. 

Les vingt-six présumés chefs des ADF sont désormais recherchés  par la justice militaire  congolaise. Ils sont de nationalités congolaise, ougandaise, rwandaise, tanzanienne et kenyanne.

Il s’agit notamment de Hood Swaibu, présenté comme commandant des troupes, Muhamad Kayira, commandant des opérations et des combats, et de Jamil Mukulu, détenu en Ouganda et considéré comme chef spirituel des présumés ADF actifs dans le territoire de Beni.

Selon des sources judiciaires, toutes ces personnes sont poursuivies pour le massacre des civils depuis 2014 à Beni et pour l’attaque du 7 décembre dernier de la base de la  MONUSCO aux abords du pont Semuliki, ayant coûté la vie  à 15 casques bleus.

L’auditorat militaire supérieur opérationnel du Nord-Kivu a transmis, d’après les mêmes sources, les mandats d’arrêt et les photos de ces présumés chefs des ADF aux  services de sécurité de la RDC  et aux officiers de renseignement ougandais œuvrant aux frontières congolo-ougandaises pour exécution.

 

 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire