RDC : l’ONU note une violation constante du droit à la liberté

0

Le droit à la liberté de réunion pacifique a été sévèrement restreint et souvent violemment réprimé en RDC en 2017 et cette tendance continue encore cette année, selon un rapport de l’ONU publié lundi 19 mars à Genève. Le rapport documente les meurtres et d’autres violations graves des droits de l’homme dus à un recours excessif à la force par les services de sécurité et les forces de défense congolais lors de manifestations.

Entre le 1er janvier 2017 et le 31 janvier 2018, au moins 47 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées par les services de sécurité et les forces de défense dans le cadre de la répression des manifestations. Les services de sécurité congolais ont tenté de dissimuler ces graves violations des droits de l’homme en enlevant les corps des victimes et en entravant le travail des observateurs nationaux et internationaux, indique le rapport.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire