RDC : les conditions d’importation des véhicules allégées

0

Cette décision du Premier ministre sortant, Samy Badibanga, contresigné par les ministres des Transports, José Makila, des Finances, Henri Yav, et du Commerce extérieur, Aimé Boji Sangara, est parmi les dernières prises par le gouvernement qui assure les affaires courantes, en attendant la publication du gouvernement Tshibala et sa prise de fonction.

Le Premier ministre sortant, Samy Badibanga a, dans un décret signé le 4 avril 2017, allégé les conditions d’importation des véhicules. Selon cette décision, les véhicules importés en RDC doivent avoir été mis en circulation « sur une période n’excédant pas 20 ans ». Motivant sa décision, Samy Badibanga dit avoir tenu compte de « la nécessité de répondre à la demande de la profession des transporteurs pour un assouplissement des conditions d’importation des véhicules d’occasion » ainsi que « du pouvoir d’achat de la population ». Par ailleurs, le Premier ministre Badibanga insiste également sur l’état technique satisfaisant, des véhicules à importer. A l’en croire, les véhicules importés doivent également présenter « un état technique satisfaisant, attesté par un centre de contrôle du pays de provenance, préalablement agréé par le ministère de Transports et voies de communication et des Finances de la RDC ». Il est rappelé qu’en 2012, l’ancien Premier ministre Matata Ponyo avait décidé d’interdire l’importation des véhicules mis en circulation avant une période de 10 ans. Il a justifié cette mesure, notamment par la volonté de lutter contre la pollution et les accidents.

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire