RDC : le gouvernement interdit l’importation et la commercialisation des tilapias

0

Des poissons tilapias en provenance de cinq pays  dont la Colombie, l’Équateur, l’Égypte, l’Israël et la Thaïlande sont interdits d’être importés et commercialisés sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC).

RDC : le gouvernement  interdit l’importation et la commercialisation des tilapiasLa  décision gouvernementale a été annoncée par la voix des ondes dans un communiqué rendu public par le ministre congolais du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa.  Décision faisant suite à l’alerte sanitaire de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur l’existence d’un  virus mortel qui affecte les tilapias.

Liant la parole à l’acte, le ministre  du Commerce extérieur a annoncé déjà le renforcement de contrôle  de suivi et de surveillance par les services des ministères de l’Agriculture, de la Pêche et Élevage, et des autres services œuvrant aux frontières pour empêcher l’entrée  au pays de ces poissons.  Le ministre a également instruit le Laboratoire de contrôle sanitaire et de l’environnement (Bivac) d’interdire l’embarquement desdits produits en direction de la RDC.

En outre, il est interdit à tous les services opérant aux frontières de consigner toute cargaison contenant les poissons en provenance de Colombie, d’Équateur, d’Égypte, de Thaïlande et d’Israël. Quant  aux secrétaires généraux au Commerce extérieur, à l’Économie, à l’Agriculture, au Commissaire général de la Police nationale congolaise ainsi qu’à l’Office congolais de contrôle, le ministre Jean Lucien Bussa leur a demandé de s’assurer de l’exécution de ces mesures.
Les observateurs avertis pensent que la décision gouvernementale sera de stricte application  pour empêcher l’importation et la commercialisation de tilapias. Gare alors à ces commerçants véreux qui font passer le lucre avant tout au détriment de la sante de la population congolaise.

Légendes et crédits photo : 

Des poissons tilapias

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire