RDC : le général Dieudonné Amuli fait de la formation des policiers sa priorité

0

Le lieutenant général Dieudonné Amuli Bahigwa, nouveau commissaire général de la Police nationale congolaise(PNC), a pris possession de son bureau ce mardi 18 juillet à Kinshasa, après la cérémonie de remise reprise.

Il estime que la priorité de sa mission sera la formation des policiers. Mais il reconnait que son prédécesseur avait déjà commencé cette tâche.

« Il y a beaucoup de choses à faire, mais mon prédécesseur a déjà beaucoup fait. Donc c’est la continuité. Les missions qui me sont confiées, ce sont les missions habituelles de la police : sécuriser la population et ses biens pour qu’il n’y ait pas de problèmes. Pour le moment, je crois que la mission particulière est de remonter le niveau de la Police. Des défis à relever nous attendent, il faut commencer par former les policiers en premier », annonce le général Dieudonné Amuli.

Il promet aussi de rétablir un climat de confiance entre la police et la population.

 « Notre mission consiste à sécuriser la population. Pour que les gens soient calmes et en sécurité, il doit y avoir une confiance entre la population et la police pour un mariage tout fait », rappelle-t-il.

Sentiment d’avoir servi le pays et la population

De son côté, le général Charles Bisengimana, ancien commissaire général de la Police affirme qu’il est satisfait du « travail abattu à la tête de la police nationale congolaise ». Il se dit fier des résultats obtenus dans la lutte contre les violences sexuelles sous son commandement.

« J’ai entrepris des reformes de la Police nationale congolaise qui ont permis de rayonner l’image de la police congolaise à travers le monde et à travers toutes les sous-régions qui entourent la RDC. Nous avons également créé des unités de la police de protection de l’enfant, de lutte contre la violence faite aux femmes. Grace à ce travail de la police nationale, la RDC qui était réputée capitale de viols avec plus de 75% de cas de viols, aujourd’hui nous sommes arrivés à 5% de cas de viols en RDC. Donc aujourd’hui la RDC est devenue un cas d’école, enseigné à travers les pays de l’Afrique » se réjouit le général Bisengimana.

Les reformes entreprises et les résultats atteints, renseigne l’ancien commissaire général de la police, réveillent en lui le devoir du travail bien accompli.

« Ces reformes nous permettent de dire à l’opinion que nous nous sommes acquittés de notre devoir de servir le pays et la population et nous partons avec un sentiment de satisfaction » note le général Bisengimana.

 La même cérémonie de remise-reprise a eu lieu au commissariat provincial de Kinshasa entre le général Célestin Kanyama et le général Sylvano Kasongo Kitenge.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire