RDC : « Le chef de l’Etat n’a pas le droit d’interférer dans une affaire de Justice » (Parlementaires MP)

0

« Demander à un chef d’Etat d’interférer dans une affaire judiciaire en cours d’instruction ne lui est pas reconnu par la Constitution. Le chef de l’Etat n’a pas le droit d’interférer dans une affaire de Justice », a indiqué à Radio Okapi le député François Nzekuye de la Majorité présidentielle (MP).

Il réagissait, au nom des parlementaires de la Majorité, à la lettre ouverte que ses collègues de l’opposition ont adressée au président Joseph Kabila pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme un acharnement contre l’opposant Moïse Katumbi avec l’ouverture  mercredi dernier à la Cour suprême de justice, en lieu et place de la cour d’appel de Lubumbashi, d’une information judiciaire contre Moïse Katumbi pour un litige lié à son passeport. 

Pour les parlementaires de la MP, cette correspondance de l’opposition est une demande implicite adressée au chef de l’Etat congolais pour qu’il interfère dans une affaire judiciaire. Ce qui constituerait selon eux une violation de la Constitution.

« Il nous parait inadmissible que les mêmes personnes qui dénoncent le fait qu’il y a encore persistance d’impunité dans notre pays qu’en même temps, ils demandent au chef de l’Etat, quand il s’agit de leur leader qui est incriminé, qu’il ne puisse pas subir la force de la loi, ce sont des attitudes irresponsables et inciviques », a dénoncé le député Nzekuye.

Il rejette les accusations d’acharnement du pouvoir contre l’ancien gouverneur du Katanga et souligne que Moïse Katumbi, qui n’est pas au-dessus de la loi, « doit répondre devant la justice de tous les actes infractionnels dont il est accusé ».​

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire