RDC: le bilan de l’épidémie d’Ebola au Nord-Kivu et en Ituri a dépassé celui de la première épidémie enregistrée à Yambuku

0

Le bilan de l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri a dépassé celui de la première épidémie enregistrée dans l’histoire survenue en 1976 à Yambuku, dans la province de l’Equateur, a indiqué un communiqué du ministère de la santé publié le 9 novembre. Selon le ministre de la Santé Oly Ilunga, 319 cas et 198 décès ont été enregistrés.  

Sur les 284 confirmés, 163 sont décédés et 97 sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents Centre de Traitement d’Ebola  installés, indique le communiqué qui note que 52 cas suspects sont en cours d’investigation. Le document indique aussi que 7 nouveaux cas ont été confirmés, dont 3 à Beni, 2 à Butembo, 1 à Kyondo et 1 à Vuhovi.  

Dans son discours repris dans ce communiqué publié par le ministère de la santé, Oly Ilunga affirme qu’aucune autre épidémie au monde n’a été aussi complexe que celle que nous vivons actuellement. Depuis leur arrivée dans la région, les équipes de la riposte ont dû faire face à des menaces, à des agressions physiques, à la destruction répétée de leur matériel, et au kidnapping.  

Pourtant, malgré les risques et grâce au soutien d’une majorité de la population, les agents continuent à faire leur travail avec passion et dévouement pour protéger la Nation et le monde entier. 
  
Parmi leurs réalisations, le ministre retient particulièrement la vaccination, y compris dans des zones rouges, de plus de 27.000 contacts à haut risque, dont au moins la moitié aurait pu développer la maladie. Sans l’intervention rapide et efficace des experts nationaux et internationaux, c’est un drame d’une ampleur considérable que la RDC serait en train de vivre à l’heure actuelle.  

Toutefois, cette épidémie reste dangereuse et imprévisible, prévient le ministre de la Santé qui recommande à ses équipes de continuer à mener une riposte très dynamique qui nécessite des réajustements permanents et une réelle appropriation au niveau communautaire. 

  
« Nous sommes en train d’écrire une nouvelle page de l’histoire et de la santé publique. C’est avec le concours et l’engagement de tous, le gouvernement, la communauté internationale, et surtout la population, que nous allons vaincre cette épidémie. A la vue de ces chiffres, mes pensées et mes prières vont aux centaines de familles endeuillées, aux centaines d’orphelins, et aux familles entièrement disparues », a indiqué le ministre Oly Ilunga.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire