RDC: des cadres du MSR tués, le parti demande des comptes au gouvernement

0

Kifuko Maïsha a été retrouvé mort dans un caniveau à Goma. Les responsables du Mouvement social pour le renouveau (MSR) notent que plusieurs autres membres de ce parti ont été retrouvés morts dans des circonstances suspectes dans cette zone de la RDC. Ils appellent le gouvernement à réagir.

Au cours d’une conférence de presse tenue samedi 29 juillet au siège de son parti à Kinshasa, le secrétaire général du MSR, Dieudonné Bolengetenge, très indigné, a appelé le gouvernement à plus de responsabilités après la mort de Kifuko Maïsha, retrouvé dans un caniveau à Goma.

« Nous tenons à préciser que depuis le dépôt des listes des candidats à l’élection provinciale de 2015, gelée depuis par le pouvoir, notre parti a déjà perdu quatre de ses cadres dans cette fédération, tous candidats à cette élection. Et en plus des disparus, d’autres candidats ont été tués presque dans les mêmes circonstances de violence dans trois autres circonscriptions », souligne Dieudonné Bolengetenge.

Il annonce la saisie par son parti des instances judiciaires « par le biais de plaintes contre inconnu à l’initiative de notre commission juridique. Dès la semaine prochaine, nous saisirons également la haute direction de la Monusco », indique Dieudonné Bolengetenge, rappelant Kakulé Saasita, secrétaire exécutif fédéral du MSR au Nord-Kivu, « et ses compagnons arrêtés injustement »sont toujours incarcérés à la prison de Goma depuis le mois de décembre 2016.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire