RDC-Crise, Patrick Bokengo : « Si Katumbi aime vraiment les congolais comme il le prétend, il doit se retirer de la course aux élections présidentielles et laisser F. Tshisekedi comme seul et unique candidat du Rassop »

1

Pour mettre fin à la crise actuelle et permettre d’ouvrir la voie vers la tenue des élections, Patrick Bokengo un des leaders de la diaspora congolaise et membre du Rassemblement demande à Moïse Katumbi de se retirer de la course afin d’emmener le camp présidentiel à faciliter la tenue des élections.

« Si Moïse Katumbi aime vraiment les congolais comme il le prétend, il doit se retirer de la course aux élections présidentielles et laisser Félix Tshisekedi comme seul et unique candidat du Rassemblement », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter, la lecture des événements nous montre qu’aussi longtemps que M. Katumbi sera dans cette course effrénée à la présidence, Kabila ne lâchera rien.

« Aucun compromis. Ce dernier dit à qui veut l’entendre qu’il préfère mourir arme à la main ou encore laisser une chèvre au pouvoir que de laisser Katumbi lui succéder à la tête de la RDC », explique Bokengo.

Il considère Katumbi, poursuit-il, comme un traître, une créature politique qu’il a façonnée de ses propres mains. Katumbi est plus que conscient que Kabila ne fera aucun compromis, ne lui cédera jamais la place.

Patrick Bokengo explique cependant que cette haine viscérale que se vouent mutuellement les 2 hommes (Kabila vs Katumbi) a dépassé l’intelligence humaine.

L’éventualité d’un plan B est nourrie dans les chaumières, celui qui veut que l’on prenne les armes pour déloger Kabila du pouvoir. L’UDPS, père fondateur du Rassemblement privilégie la voie pacifique donc c’est une option à écarter définitivement, a-t-il renchéri.

« Celle-ci risquerait de faire sombrer le pays dans un chaos sans précédent, nous ferions des bonds en arrière de plusieurs décennies alors que nous voulons un Congo Émergent. Je suis conscient de l’espoir que Katumbi a suscité auprès, non seulement de ses fanatiques mais de l’ensemble des congolais aussi mais restons lucides.

Dans tout ça, essayons de faire fi de nos intérêts personnels car le pays a besoin d’aller de l’avant, de fonctionner et de sortir de cette crise politique qui a déjà fait gripper la machine de l’État et mis l’économie à terre », a-t-il dit.

Selon ce membre du Rassemblement, le peuple est aux abois.

Dans 5 ans, Katumbi peut revenir assouvir ses ambitions et étancher sa soif d’être candidat aux élections et peut-être devenir Président de la République.

« C’est un sujet délicat, voire tabou pour certains par les temps qui courent. Conscient de la pression qui va s’abattre sur moi, venant des Katumbistes essentiellement, sachez qu’il n’y a aucun calcul politique derrière ceci mais juste un patriotisme assumé, pour l’amour de mon pays », a conclu Patrick Bokengo.

Jeff Kaleb Hobiang

Source : 7sur7.cd

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour cher compatriote, Bokengo.

    Je suis vraiment ravi du fait que, par cette analyse, tu ouvres un debat important.
    Avec un coeur plein d’amour, je te suggererais de faire un sondage, et c’est d’ailleurs ce que toute la classe politique des opposant congolais devait faire avant de presenter un candidat Unique a la presidence, avant de presenter ton point de vue a la redaction de ce journal.

    toutefois il n’est pas encore tard, tu peux toujours le faire et puis user de l’humilite pour soit corriger ou corroborer ton point de vue.

    Neanmoins, du fond de mon coeur et sans partie pris, je te confirme que si nous aimons notre patrie et avons le souci de l’arracher des mains des predateurs, nous ferions mieux d’accorder tous notre credit a KATUMBI, car lui aumoins, son nom est cite meme dans des villages les plus recules de notre pays contreraiment a FELIX dont la majorite de la population des coins recule du pays n’avait jamais entendu parle jusque tard en 2015.

Laisser un commentaire