RDC : capture du général Pinho, commandant de la milice centrafricaine Antibalaka

0

Le commandant en chef de la milice centrafricaine Antibalaka, le général Pinho, a été arrêté mercredi 16 mai dans la localité Kanzau, dans le territoire de Bondo (Bas-Uele). Selon le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC, une trentaine de ses éléments se sont aussi rendus à l’armée congolaise, chacun avec son arme.

Le général Pinho a été repris par les FARDC dans un cantonnement des réfugiés centrafricains mercredi à 10 h 8’, heure locale, a précisé le porte-parole du secteur opérationnel des Uele, le capitaine Carlos Kalombo.

Selon lui, ce commandant en chef des Antibalaka s’était retranché dans ces lieux après avoir décroché au moment des affrontements avec les FARDC.

A chaque fois qu’ils subissent la pression en Centrafrique, explique cet officier des FARDC, les Antibalaka s’affrontent aux militaires FARDC sur le sol congolais quand ils arrivent.

« Ils cherchent à devenir maîtres dans cette contrée pour éviter d’être arrêtés et retournés dans leur pays », explique le porte-parole militaire.

Quelques instants après la capture du général Pinho, trente-huit autres éléments Antibalaka, munis chacun de son arme, se sont rendus aux FARDC. Ils seront acheminés à l’Etat-major opérationnel des Uele, déclare la même source.

A partir d’ici, le commandant en place, le général de brigade Isaac Kisebwe Lamuseni, pourra certainement décider de leur transfert à la haute hiérarchie militaire.

En janvier dernier, trois éléments Antibalaka, qui s’étaient rendus aux FARDC, ont été transférés à Kinshasa. Ils suivent le processus normal d’un éventuel rapatriement dans leur pays.

 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire