RDC : 4 évasions en 3 semaines

0

Du 17 mai au 11 juin 2017 de cette année, les prisons congolaises ont fait preuve de négligence sur le plan sécuritaire, alors que des milieux carcéraux sont censés être des endroits hautement sécurisés.

Quatre grandes évasions ont en effet eu lieu en République démocratique du Congo, dans une période trouble caractérisée par une sérieuse crise politique, dû à la tension électorale.

Le 17 mai, pendant que les Congolais commémoraient le 20e anniversaire de la libération de la RDC par l’Afdl, des inciviques non autrement identifiés ont attaqué la Prison centrale de Makala. Plus de 4 000 prisonniers se sont évadés, bâtiment administratif brûlé, véhicules incendiés et des pertes en vies humaines.

Le 20 mai, soit trois jours plus tard, c’est la Prison de Kasangulu qui a connu le même problème : 90 détenus ont profité de la situation pour se libérer.

Comme si cela ne suffisait pas, samedi 10 juin, le Parquet de Matete a été pris pour cible. La frappe a été la même que celle administrée à la Prison centrale de Makala : bâtiment administratif brûlé, véhicules incendiés, prisonniers évadés et des pertes en vies humaines.

Et dimanche 11 juin, vers 15h00, c’est la prison de Kangbayi à Beni a subi le même traitement : 932 prisonniers ont quitté leurs cellules.

Des voix s’élèvent déjà, surtout du côté du Rassemblement, pour demander le départ du ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, patron du secteur.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire