Rassemblement/Kasa-Vubu : la transition sans Kabila n’est pas dans l’Accord !

0

Par rapport aux enjeux de l’heure, notamment l’organisation des élections présidentielles, législatives et provinciales en une seule séquence, des grappes de Congolais venues de toutes les 24 communes de la ville de Kinshasa ont pris d’assaut, ce 10 novembre 2017, le siège des FONUS, retenu également comme siège du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement/Kasa-Vubu, afin de suivre le message du Président du Conseil des sages, Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral.

Devant une foule immense qui a déferlé même sur l’avenue de l’Enseignement, le président du Conseil des sages a sensibilisé les Congolais qui doivent se préparer pour les élections, maintenant que la date du 23 décembre 2018 a été retenue par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), qui a publié son calendrier depuis le 5 novembre 2017.

A l’en croire, le 23 décembre 2018 demeure une date de la paix, une date consensuelle qui doit recueillir l’adhésion de toute la classe politique et de la population congolaise. Il a profité de l’occasion pour fustiger une transition sans Kabila, une idée qui est contraire à l’accord du 31 décembre 2016, soit un compromis politique historique, acte de paix et de réconciliation qui résonne comme l’unique voie tracée par Etienne Tshisekedi wa Mulumba pour garantir la paix, un avenir collectif radieux pour tous les enfants du Congo.

Au chapitre du calendrier électoral, le Rassemblement Kasa-Vubu pense que le chemin est balisé pour une bonne organisation des élections en RDC. Aussi, cette plateforme se réjouit de la publication de ce calendrier réaliste et félicite vivement la Commission Electorale Nationale Indépendante.

C’est ici qu’Olenghankoy, dans son discours, a découragé tous ceux qui veulent que le sang coule, en provoquant le chaos. Il leur demande tout simplement de se focaliser sur la date du 23 décembre 2018, afin de consolider les acquis. Il n’a pas manqué de demander à la diaspora de se mobiliser pour l’enrôlement. Une façon pour le pouvoir de Kinshasa de leur dire qu’il reconnait tous les efforts fournis en vue de l’avènement d’un nouvel ordre politique au pays.

Pour le Rassemblement, les acteurs politiques congolais doivent faire preuve d’un sens élevé de responsabilité. Ils doivent, également, se mobiliser, comme un seul homme, pour surmonter les obstacles et régler les contraintes qui subsistent sur le chemin qui va conduire la population congolaise vers les élections crédibles, transparentes et apaisées. «Il faut abandonner des calculs politiciens égoïstes et défendre résolument les intérêts de notre peuple en soutenant la feuille de route nationale pour l’organisation des élections dans les délais prévus par le calendrier électoral», a exhorté Joseph Olenghankoy.

Au sujet de la problématique de la transition, le Président du Conseil des Sages du Rassemblement a pris le taureau par les cornes pour dire haut et fort que « la Transition sans Kabila n’est pas dans l’accord que Tshisekedi wa Mulumba a laissé aux Congolais ». Pour sa part, le Premier Ministre Bruno Tshibala a rassuré l’assistance de la volonté du Gouvernement d’amener la population congolaise aux les élections. Pour conclure, le Rassemblement demande au CNSA de jouer pleinement son rôle de suivi de la mise en œuvre effective de l’Accord Global et Inclusif du 31 décembre 2016.

 

Déclaration du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement en rapport avec la publication du calendrier électoral par la CENI

Congolaises et Congolais,

Chers compatriotes,

Conformément à ses compétences prévues par la Constitution de la République ainsi que sa loi organique, et rappelés par les dispositions pertinentes de l’Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, la CENI vient de publier ce dimanche 5 novembre 2017, le calendrier électoral prévoyant l’organisation de l’ensemble des élections dans notre pays et plus particulièrement les présidentielles, les législatives nationales et provinciales, le 23 décembre 2018.

La publication de ce calendrier, tant attendu par l’opinion nationale et internationale, intervient après les travaux d’évaluations rigoureuses et sans complaisance du processus électoral par le Gouvernement, le CNSA et la CENI.

Le Gouvernement d’union nationale dirigé par le Rassemblement a pour mission principale l’organisation des élections crédibles, transparentes et apaisées dans notre pays.

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, courant progressiste et Tshisekediste se réjouit donc de la publication de ce calendrier réaliste et félicite vivement la CENI.

Il est vrai qu’étant une œuvre humaine, ce calendrier qui vient d’être publié reste perfectible, comme l’a indiqué la CENI elle-même, au regard des réalités dynamiques de notre pays.

Chers compatriotes,

Nous tenons à vous à rappeler que depuis 2011, notre pays a connu quatre calendriers électoraux y compris celui qui vient d’être publié. A la suite de différentes contestations politiques, les trois premiers n’ont pas été appliqués.

Les élections n’ayant donc pas été organisées dans les délais constitutionnels à la suite, entre autres, de ces contestations, la conséquence malheureuse pour notre pays est qu’aujourd’hui tous les animateurs politiques des institutions de la République sont largement hors mandat.

C’est pourquoi nous lançons un appel patriotique à toutes les forces vives de la nation et à l’ensemble du peuple congolais pour soutenir et s’approprier le calendrier électoral que la CENI vient de publier en vue d’éviter de retomber dans leurs errements du passé.

Aujourd’hui, nous devons faire preuve d’un sens élevé de responsabilité et nous mobiliser, comme un seul homme, pour surmonter les obstacles et régler les contraintes qui subsistent sur le chemin qui va conduire notre peuple vers les élections crédibles, transparentes et apaisées. Il faut abandonner des calculs politiciens égoïstes et défendre résolument les intérêts de notre peuple en soutenant la feuille de route nationale pour l’organisation des élections dans les délais prévus par le calendrier électoral.

Pour notre part, nous renouvelons ici notre appui total à l’engagement du gouvernement d’union nationale concernant le respect de ses obligations prévues par l’Accord du 31 décembre 2016 en rapport avec l’organisation des élections transparentes et apaisées.

Nous sommes convaincus que notre Gouvernement fera tout ce qui est possible pour remplir ses obligations législatives, financières et sécuritaires en vue de faciliter et hâter l’organisation des meilleures élections de l’histoire récente du pays qu’il a promises à notre peuple et qui vont consolider et raffermir notre encrage dans le système de démocratie pluraliste et républicaine.

Nous saisissons cette occasion pour demander et exhorter la communauté internationale, maintenant que le calendrier électoral réaliste est là, d’apporter son soutien matériel et financier à la CENI pour permettre l’organisation des élections dans le délai ainsi fixé et approuvé par les forces significatives et réellement représentatives de la nation.

De ce qui précède :

Le Rassemblement recommande au CNSA, que préside le Camarade Joseph Olenghankoy, Président du Conseil des Sages, de jouer pleinement son rôle de suivi de la mise en œuvre effective de l’accord Global et Inclusif du 31 Décembre 2016 ;

Le Rassemblement réitère son soutien au Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’union nationale, le camarade Bruno TSHIBALA NZENZHE, qui contre vents et marées ne cesse de tout mettre en œuvre pour mobiliser les ressources nécessaires à l’organisation des élections ;

Le Rassemblement n’entend pas tolérer toute tentative de s’écarter de l’esprit et de la lettre de l’Accord du 31 décembre 2016 ; compromis politique historique, acte de paix et de réconciliation qui résonne comme l’unique voie tracée par Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA pour garantir la paix, un avenir collectif radieux pour tous les enfants du Congo ;

Le Rassemblement annonce à notre peuple qu’il se met en ordre de bataille pour répondre au rendez-vous électoral du 23 décembre 2018 ;
Que vive le vaillant peuple congolais

Que vive le Rassemblement ;

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo !

Je vous remercie

Fait à Kinshasa, le 10 novembre 2017

Pour le Président du Conseil des Sages

Source : Media Congo

Laisser un commentaire