Raccordement en moyenne tension : la Snel simplifie la procédure au monde des affaires

0

Avec des innovations apportées dans la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique, la Société nationale d’électricité (Snel sa) rassure le monde des affaires qu’il peut encore compter sur elle pour tout ce qui concerne le raccordement en moyenne tension dont la procédure vient d’être simplifiée de 18 jours au lieu de quatre mois».

L’électricité c’est la clé du dévelop pement du pays. Partout où il y a des activités, la Société nationale d’électricité (Snel) est présente. Pas plus tard qu’hier jeudi 9 mai, sa présence a été plus que remarquable à l’ouverture de la deuxième édition des journées portes ouvertes qu’organise jusqu’au samedi 11 mai, dans ses installations, l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi).

PROCÉDURE AMÉLIORÉE ET FACILITÉE

« Nous voulons rassurer les autres sociétés, les partenaires, les investisseurs, qu’ils peuvent compter sur la Snel. Par rapport à cela, nous avons apporté notre contribution au développement, à l’accompagnement des investisseurs (monde des affaires) », a déclaré le chef de division Promotion de vente à la Snel, Mme Bienvenue Monyango.

Concrètement précise -t-elle, au cours de ces journées, la Société nationale d’électricité présente le raccordement en ligne moyenne tension dont laprocédure vient d’être améliorée et facilitée pour assainir le climat des affaires et des investissements: « Jadis, il fallait se présenter avec plusieurs documents à la Snel. Mais pour assainir le monde des affaires, nous avons amélioré cette procédure : nous l’avons d’abord réduite en termes de temps, et nous sommes juste à trois étapes qui prennent au maximum dix-huit jours, contrairement à l’ancienne procédure où il fallait mettre trois à quatre mois pour se f air e r accorder.

Nous tr availlons en synergie avec l’Office des voiries et drainage (OVD)parce qu’il y a de ces raccordements qui nécessitent à ce qu’on casse la chaussée. Ce qui prenait aussi du temps. Pour ce faire, nous avons mis en place un guichet unique, c’est-à-dire l’abonné Snel paie ce qu’ il y a à payer, notamment la caution, l’abonnement et le devis pour ce raccordement en moyenne tension. Et s’il y a des travaux à faire, notamment sur la chaussée, le client paie directement à nos bureaux du Département de distribution de Kinshasa (DDK) situé au croisement des avenues du Commerce et Sénégalais. Donc dès que l’abonné paie dans ce guichet unique, la Snel informe l’OVD et tout de suite on se met au travail pour respecter le délai de raccordement de 18 jours au lieu de quatre mois ».

COMPTEURS PRÉPAYÉS

Autre innovation apportée au raccordement en ligne en moyenne tension, la Snel rassure le monde des affaires cette fois-ci sur tout ce qui est en semi-industriel avec le placement des compteurs prépayés. Comme on peut le constater, la Snel part d’amélioration en amélioration, en augmentant la capacité de sa production et en construisant de nouvelles lignes de transport et de nouvelles sous-stations, postes et en plaçant des câbles de distribution de l’électricité. Tout cela prouve à suffisance la volonté de la Snel qui est prête à offrir ses services au monde des affaires qui a besoin de l’électricité pour, notamment, exécuter leurs projets et faire des investissements.

La présence de la Snel à ces journées portes ouvertes se justifie aussi par sa disponibilité à résoudre le problème de ses abonnés. « Je suis là pour la population, la clientèle Snel. Donc tout celui qui a un problème peut venir nous l’exposer ici à l’Anapi et il trouvera la solution (…) le client pour nous est roi, le client pour nous est privilégié », a rassuré Mme Bienvenue Bonyango.

Elle a également profité de cette occasion pour parler des avantages qu’il y a dans les compteurs prépayés qui sont en train d’être distribués partout à Kinshasa : « Le client est lui-même gestionnaire de son énergie : il peut acheter du crédit pour une journée, soit pour chaque semaine, chaque mois ou chaque année. Il y a également des compteurs prépayés pour les semi-industriels (…) Toute la vil le de Kinshasa devra être dotée de compteurs prépayés, tel que l’exige la loi ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire