Publication : le manifeste « Etre Totally Megalo » disponible mars

0

L’ouvrage, selon son auteure Élisabeth Ndala, décline une philosophie de vie fondée sur la prise de conscience de la valeur de soi, chemin menant à un amour de soi essentiel et à la reconnaissance de l’œuvre d’art en chacun de nous.

 Elisabeth Ndala propose, dans son livre, une réflexion universelle, introspective et participative, qui invite le lecteur à une prise de conscience pour l’amener à se révéler, à reconnaître sa grande valeur et enfin l’assumer. Le livre, qualifié d’ « instinctif entre manifeste et guide », contient soixante pages décrites comme « vibrantes et interactives » que chacun pourra s’approprier. Son ambition est d’éclairer le chemin d’une autocélébration pour une meilleure ouverture à soi et à l’autre. « Je crois que l’estime et l’amour de soi sont des forces indispensables pour exprimer toute notre grandeur, toute notre magie et ainsi prendre le contrôle de nos vies. Associées à une dimension artistique, elles deviennent essentielles, pour permettre à l’humain d’être. Je suis persuadée qu’ainsi, nous apportons à l’humanité le meilleur », a déclaré l’auteure.

La structure de l’ouvrage propose onze règles avec à chaque fois un espace laissé au lecteur pour s’exprimer sur ce qu’il vient de lire. La première règle est l’objectif du livre et les suivantes le chemin pour l’atteindre. En outre, un certificat d’authenticité vierge est mis à disposition du lecteur à la fin du livre, pour lui permettre de reconnaître son statut d’œuvre d’art qu’il est. Les onze règles de la philosophie « Totally Megalo» développées dans l’ouvrage sont : « S’aimer… pour objectif» ; « s’entourer de bienveillance, d’abord la sienne » ; « s’accepter dans toutes ses dimensions…et reconnaître sa valeur » ; « expérimenter la liberté… de penser, de se vivre et enfin l’adopter »  ; « élargir sa zone de confort, puis celle de confiance »; « décider de décider » ; « devenir sa priorité » ; « laisser le siège de « victime » vacant …, s’en éloigner et avancer »; « s’accorder de l’indulgence… en attendant de se lancer… de se révéler » ; « se célébrer dès que c’est possible et écrire sa suite… et surtout, la vivre ».

Élisabeth Ndala est convaincue que ce cheminement est essentiel à une relation à soi et aux autres, saine et riche, propice à une réelle expression de nos talents et de notre magie. Elle souhaite ainsi que son manifeste universel devienne un objet intime, propre à chacun. A cet effet, pour aller plus loin et favoriser la mise en pratique des onze règles, l’auteure prévoit l’organisation d’événements digitaux et des rencontres, tout au long de l’année.

Galeriste hors cadre

C’est depuis 2017 qu’ Élisabeth Ndala, qui se qualifie de « galeriste hors cadre », développe la philosophie et l’univers associé « Totally Megalo » qui a pour objectif d’élever l’estime de soi au rang d’art. Après avoir été acheteuse dans le nucléaire et cadre marketing, en 2012, elle concrétise une envie née dix ans auparavant sur l’île de Gorée et se réinvente en ouvrant sa galerie d’art, la BAB’s Galerie. Elle y promeut les artistes et leur art qui souvent interroge la société.

Sa galerie est un lieu d’échange et de confrontation d’idées ou identité. La place des femmes, la censure, l’émergence du Street art et la problématique du genre sont notamment questionnées à travers plus de cinquante expositions collectives et personnelles. Fin 2016, après quatre ans d’activité et une vraie légitimité, elle ressent le besoin de faire bouger les lignes de son métier et devient l’inspiration de cinquante œuvres créées par quinze artistes de talent. Neuf mois plus tard, l’exposition inédite d’une galeriste devenue muse, « Élisabeth Ndala est #TotallyMegalo » est présentée, durant trois semaines, à Paris. Depuis 2018, l’exposition artistique, devenue itinérante, présente le travail et la créativité des artistes qui en ont participé.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: La couverture du livre
Photo 2: Une vue de l’exposition Totally Mégalo
Photo 3: Une oeuvre de la photographe Monika Nowak dans le cadre de l’exposition Totally Mégalo

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire