Prostitution des filles mineures : le gouvernement prend à bras le corps le phénomène « Udjana »

0

Des jeunes filles, dont l’âge varie de 12 à 20 ans, de nationalités diverses, parmi lesquelles les Congolaises, se livrent à Brazzaville et à Pointe-Noire à une forme de prostitution éhontée appelée communément « Udjana ».

L’action menée par les services de police, depuis près de deux mois, vient d’être appuyée par le gouvernement, à travers le ministère de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement, qui a pris une série de mesures pour mettre fin au phénomène « Udjana ».

Parmi celles-ci, figure l’insertion socio-économique et professionnelle de ces filles mineures, notamment en mettant en place des formations en hôtellerie, en coiffure et en couture. Par ailleurs, a indiqué la ministre de la Promotion de la femme, les jeunes filles mineures, jugées incapables de suivre une formation professionnelle, seront placées dans les centres d’accueil de Makelékélé ( le premier arrondissement de Brazzaville) et de Moungali ( le quatrième arrondissement).

« Parmi les filles qui ont été interpellées par les services de police, plus d’une vingtaine sont de la République démocratique du Congo (RDC). Elles ont été rapatriées. Nous nous sommes entretenues avec la ministre du genre de la RDC afin que des mesures préventives soient prises à la frontière du beach Ngobila pour empêcher les traversées des mineures. Un protocole d’accord y relatif sera bientôt signé entre les deux Etats », a précisé la ministre Inès Nefer Ingani.

Notons que des personnes supposées servir de proxénètes sont arrêtées par la police. La ministre de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement a mis à profit cette rencontre pour rappeler aux parents des concernées que la prostitution « sauvage » est un grand danger sécuritaire et de santé publique car, les prostituées sont exposées aux malades sexuellement transmissibles.

Inès Nefer Ingani leur a rappelé les dispositions de la loi interdisant le proxénétisme en République du Congo.   

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

La ministre Inès Nefer Ingani s’entretenant en aparté avec les prostituées mineures

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire