Programmes Cpac et Cpapc 2019: cinquante journalistes invités

0

Le programme d’étude-diplomatique du Centre de presse Afrique-Chine (CPAC) et du Centre de presse Asie pacifique-Chine (CPAPC) a reçu cette année cinquante hommes et femmes de médias, issus de quarante-neuf pays d’Afrique et d’Asie-Pacifique.

Les participants au programme ont été accueillis à la faveur d’une cérémonie organisée le 27 février à Beijing, en Chine. À cette occasion, le vice-président de la CPDA, Hu Zhengyue, s’est notamment adressé aux journalistes africains à travers une déclaration conjointe sur l’approfondissement des échanges et de la coopération entre la Chine et l’Afrique. « Encore une fois, c’est un plaisir d’assister à la cérémonie d’ouverture conjointe du programme du Cpac et Cpapc 2019 dans le cadre du CIPCC. Ces dernières années, dans le cadre du Forum sur la coopération Chine-Afrique et de l’initiative Belt & Road, nous avons instauré une coopération pratique très productive dans de nombreux domaines, apportant des avantages substantiels aux Chinois et aux Africains », a-t-il indiqué.

D’une durée de dix mois, le programme ordonné par le Centre international de presse de Chine (CIPC) et soutenu par China public diplomacy association (CPDA) entend offrir aux participants un nouveau regard sur ce pays. « Je pense qu’après dix mois d’échange, vous aurez une compréhension approfondie de la situation de la Chine. J’espère que vous pourrez utiliser votre stylo et votre appareil photo pour enregistrer ce que vous avez vu et entendu en Chine, transmettre des messages objectifs, promouvoir la paix et l’amitié, faciliter la coopération gagnant-gagnant et présenter la Chine de manière complète, réelle et tridimensionnelle », a estimé le vice-président de la CPDA.

Au-delà d’offrir aux journalistes l’opportunité de s’immerger dans le milieu médiatique chinois, la Chine souhaite aussi étendre son écho à travers le récit de ces journalistes à travers leurs médias respectifs.

La rencontre a aussi permis à l’un des participants du programme de pointer un des sujets qui heurte la coopération Chine-Afrique, notamment la propagande selon laquelle la Chine entend coloniser l’Afrique à travers son soutien multiforme. « Il est regrettable que cette coopération constructive se soit heurtée à une propagande néfaste de certaines parties du monde. Des récits tels que le soutien de la Chine est un projet de colonisation de l’Afrique se propagent dans l’espoir de discréditer la Chine », a déploré Mubarak Mugabo, journaliste du Groupe Vision-de l’Ouganda.

Avant d’ajouter: « Je croyais personnellement à ce discours jusqu’à ce que je mette les pieds sur le sol chinois pour la première fois, le 16 octobre 2018. Je faisais partie des trente-deux journalistes africains invités à assister au séminaire sur les commentateurs et chroniqueurs renommés des principales organisations de médias pour l’Afrique. Mon séjour en Chine m’a ouvert les yeux et j’ai eu l’occasion d’entendre et de voir la véritable histoire chinoise de mes propres oreilles et de mes propres yeux. Le miracle de la Chine est un sujet sur lequel chaque Africain doit prêter attention si nous voulons provoquer le développement de nos propres économies en difficulté et je pense que ce programme nous donnera une plus grande opportunité d’en apprendre davantage ».

Rappelons, par ailleurs, que cette année marque le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Le deuxième forum Belt & Road sur la coopération internationale se tiendra cette année dans les prochains mois et une variété d’activités seront organisées à l’occasion. Les participants assisteront ainsi aux entrevues d’une série de ces événements nationaux et diplomatiques tels que les deux sessions et la conférence annuelle du forum de Boao pour l’Asie 2019. Ils apprendront également différentes cultures régionales de la Chine.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo: Les organisateurs et les participants posant pour la photo de famille

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire